Les enchères sur les fréquences 5G se sont envolées à cause d’Iliad estiment des analystes

Les enchères sur les fréquences 5G se sont envolées à cause d’Iliad estiment des analystes

Dans une note les analystes de Fitch considèrent que les enchères ont atteint des sommets à cause de la récente arrivée d’Iliad sur le marché italien qui aurait forcé ses concurrents à surpayer les fréquences mises en jeu.

Le montant total des offres, au terme de 14 jours de relance a dépassé de plus de 4 milliards d’euros la limite basse fixée dans la loi de finance 2018 italienne et s’élève à 6 550 422 258 euros. Un montant qui inquiète même de notre côté des Alpes.

Les analystes de l’agence de notation, à titre de comparaison, ont rapporté les prix des fréquences 5G en Italie et en Finlande où les enchères ont également eu lieu. Le constat est sans appel. La grande surprise vient des lots de la bande des 3700 MHz, qui ont rapporté au total 4,3 milliards d’euros. Les fréquences ont coûté dix fois plus cher en Italie qu’en Finlande. Le prix du MHz rapporté à la population s’établit "à 0,367 euros en Italie contre 0,036 euros en Finlande".

"Les opérateurs italiens, Telecom Italia et Vodafone, ont surpayé leurs fréquences, pour se défendre contre le nouvel entrant Iliad, et non en raison de la nécessité de lancer la 5G." concluent les analystes.