Consolidation des télécoms : Free n’en sera pas le déclencheur mais pourrait jouer un rôle

Consolidation des télécoms : Free n’en sera pas le déclencheur mais pourrait jouer un rôle

Le trimestre "exécrable" que vient de passer Free, selon le mot même de Xavier Niel, avec des pertes d’abonnés aussi bien sur le mobile que sur le fixe relance les interrogations sur une future consolidation dans le milieu des télécoms en France.

En marge de la présentation des résultats et interrogé à ce sujet, Xavier Niel a tenu à rassurer les investisseurs, il n’a pas l’intention d’abandonner le contrôle de sa société. Thomas Reynaud, le directeur général, estime qu’Iliad à vocation a rester indépendant et ne sera pas le déclencheur d’une consolidation en France "un scénario de rapprochement entre SFR et Bouygues Telecom apparait comme le plus probable" a-t-il déclaré lors de la conférence avec les analystes à l’occasion de la présentation des résultats du premier semestre. Tout en précisant qu’en cas de demande du régulateur, qui au vue des investissements accueillerait désormais avec bienveillance un projet de consolidation, le groupe est prêt à apporter son aide.

Pour rappel, Martin Bouygues s’est dit, il y a quelques jours ouvert aux opportunités de consolidation du marché français des télécoms dès 2019, à la fin du processus de réattribution des fréquences mobiles