Android transmet votre position à Google 14 fois par heure

Android transmet votre position à Google 14 fois par heure

Après la récente enquête d’Associated Press démontrant que Google avait menti en continuant de récupérer votre position alors que vous aviez désactivé "l’historique des positions" une nouvelle étude vient apporter quelques précisions quant à l’histoire d’amour de Google avec la géolocalisation des consommateurs.

Dans « Google Data Collection », Douglas C. Schmidt, professeur d’informatique à l’université Vanderbilt, répertorie la quantité de données collectées par Google sur les consommateurs et leurs habitudes les plus personnelles sur tous ses produits.

Les données de localisation représentent 35% de toutes les données transmises

Un smartphone Android avec le navigateur Chrome actif en arrière-plan a communiqué les informations de localisation à Google 340 fois sur une période de 24 heures, soit 14 fois par heure, c’est une des principales conclusion du professeur Schmidt. Les données de localisations représentent 35% de toutes les informations transmises, précise-t-il.

Android vs iOS 

A titre de comparaison, sur un terminal iOS avec le navigateur d’Apple, Safari, Google est incapable de collecter des données tant que l’utilisateurs ne se sert pas de son smartphone. Par ailleurs, un téléphone Android inactif fonctionnant avec le navigateur Chrome renvoie à Google près de cinquante fois plus de demandes de données par heure qu’un téléphone iOS inactif exécutant Safari. Enfin, selon le professeur, un appareil Android inactif communique avec Google près de 10 fois plus fréquemment, qu’un terminal Apple ne communique avec les serveurs Apple.

Retrouvez l’étude complète publiée sur le site digitalcontentnext.org en suivant ce lien (en)