Google traque vos déplacements même lorsque vous désactivez l’historique des positions

Google traque vos déplacements même lorsque vous désactivez l’historique des positions

"Google veut tellement savoir où vous allez qu’il enregistre vos mouvements même si vous lui demandez explicitement de ne pas le faire."

Vous pouvez stipuler à Google lorsque vous utilisez ses services sur iPhone ou sur Android que vous ne voulez pas qu’il enregistre l’historique des positions, mais il le fera quand même. C’est ce qu’il ressort d’une enquête menée par Associated Press (AP) en collaboration avec des chercheurs en informatique de l’université de Princeton.

Lorsque vous utilisez Google Maps par exemple, il vous est demandé clairement de donner l’autorisation d’utiliser vos données de localisation, elles sont par la suite compilée dans un historique des positions. Il est possible de "mettre en pause" cet historique, sur le site de Google la désactivation est décrite ainsi "Vous pouvez désactiver l’historique des positions à tout moment. Quand l’historique des positions est désactivé, les lieux où vous vous rendez ne sont plus enregistrés".

Tout cela, selon l’enquête AP est faux, Google continue de stocker les données de localisation en faisant fi de votre demande de ne pas le faire. Une simple consultation de Google Maps capture un instantané de votre position, l’application météo sur Android qui s’actualise automatiquement en profite pour conserver également votre position et même en faisant une recherche qui n’a aucun lien avec l’endroit où vous vous trouvez comme "biscuits aux pépites de chocolat", votre latitude et longitude sont consciencieusement archivées.

Google de son côté déclare "utiliser l’emplacement pour améliorer l’expérience des utilisateurs de différentes manières, notamment : Historique des positions, Activité sur le Web et dans les applications, et des services de localisation sur les appareils" et affirme fournir "des descriptions claires de ces outils et des contrôles robustes pour que les utilisateurs puissent les activer ou les désactiver, ou supprimer leurs historiques à tout moment."

Pour potentiellement (jusqu’aux prochaines révélations ?) désactiver le stockage de vos positions, il faut ainsi en plus de désactiver l’historique des position, désactiver une seconde option intitulée "Activité sur le Web et dans les applications" qui est activée par défaut et sert à bien d’autres services Google comme son assistant par exemple. Pour voir quelles données Google conserve et modifier ces paramètres vous pouvez vous rendre sur cette page.