Smartphones reconditionnés : une véritable tendance de consommation, vers la mise en place d’une TVA réduite

Smartphones reconditionnés :  une véritable tendance de consommation, vers la mise en place d’une TVA réduite

Les Français font de plus en plus confiance aux terminaux reconditionnés et cela se ressent sur le marché.

C’est un état de fait, les professionnels du secteur en France ont le vent en poupe avec l’ambition de se développer à l’international. Recommerce a d’ailleurs levé 50 millions d’euros en février, Back Market, 41 millions en juin ou encore Remade cette semaine avec un tour de table de 125 millions d’euros. Les levées de fonds se succèdent et le nombre d’acteurs se multiplient. Force est de constater également que les consommateurs sont au rendez-vous puisque 2 millions de smartphones reconditionnés ont été vendus en 2017 contre 1,9 millions en 2016 selon GfK, soit 10% du volume total en BtoC. Si les investisseurs sont à l’affût, les opérateurs aussi. Par exemple, Recommence est partenaire de Bouygues Telecom, tous deux ont déjà lancé des opérations de collecte et de recyclage de vieux mobiles. Orange de son côté, revend ses mobiles collectés à Remade.
 
Les smartphones reconditionnés ne laissent donc pas indifférents, au point de mettre la puce à l’oreille de certains élus comme Aina Kuric, la député LREM de la Marne a d’ailleurs lancé le débat le mois dernier en invitant le gouvernement à mettre en place une TVA réduite à un taux de 5,5 % pour l’ensemble de ces terminaux qui « représentent désormais une véritable tendance de consommation », de quoi rivaliser avec les smartphones vendus entre particuliers. Le PDG de Remade espère quant à lui une mise en application fin 2018 ou début 2019.

 

Source : Les Echos