Bouygues Telecom, Orange et SFR choisissent une start-up pour gérer l’accessibilité de leurs services aux personnes handicapées

Bouygues Telecom, Orange et SFR choisissent une start-up pour gérer l’accessibilité de leurs services aux personnes handicapées

Nous vous informions que le gouvernement avait homologué la décision de l’ARCEP définissant les indicateurs d’utilisation et les conditions de qualité de l’offre des services téléphoniques accessibles aux personnes sourdes, malentendantes, sourdaveugles et aphasiques à compter d’octobre prochain. Bouygues Telecom, Euro-Information Télécom, Orange et SFR ont sélectionné au terme d’une procédure d’appel d’offres, la start-up RogerVoice pour répondre à ce besoin.

La Loi pour une République numérique, adoptée en octobre 2016, impose aux opérateurs de fournir, à compter d’octobre prochain, un service de traduction simultanée écrite et visuelle, sans surcoût, qui doit permettre aux utilisateurs,du lundi au vendredi de 8h30 à 19h, hors jours fériés, de bénéficier chaque mois d’une heure de traduction adaptée à leur handicap, pour émettre ou recevoir des appels.

Les membres de la Fédération Française des Télécoms ont sélectionné au terme d’une procédure d’appel d’offres, la start-up RogerVoice pour permettre aux personnes concernées de passer des appels téléphoniques traduits de manière adaptée à leur handicap vers leurs correspondants. Le but étant de proposer un service qui associe les services de traduction classiques en Langue des Signes Française et en Langage Parlé-Complété via un interprète diplômé, à un service principalement fondé sur un usage adapté des nouvelles technologies d’intelligence artificielle, permettant de transcrire quasi-automatiquement la parole en texte. Ainsi, l’utilisateur aura une solution globale pour communiquer.

La start-up RogerVoice a été fondée en 2013 par Olivier Jeannel, malentendant depuis son enfance. L’application qu’elle a développée à destination du grand public, disponible sur iOS et Android, permet de sous-titrer en temps réel et de retranscrire à l’oral les textes saisis par les utilisateurs, mais la start-up répond aussi aux demandes de grandes entreprises ou d’administrations comme c’est le cas ici.

Le succès de l’opération dépend notamment de la bonne coordination entre les services des opérateurs, et celui de l’ensemble des acteurs concernés, nuance la Fédération qui annonce la disponibilité du service dès le 8 octobre 2018.