SFR assure n’être « absolument pas vendeur » mais quand il y aura consolidation, il en sortira « grandi et renforcé »

SFR assure n’être « absolument pas vendeur »  mais quand il y aura consolidation, il en sortira «  grandi et renforcé »

 
Dans une interview aux Echos, Alain Weill, le PDG d’Altice France a répondu aux informations qui circulent sur une possible consolidation dans le secteur des télécoms. Récemment, il a notamment été fait état d’un possible rachat de SFR par Bouygues Télécom.
 
Mais Alain Weil est catégorique en affirmant que « Patrick Drahi n’est absolument pas vendeur ». Et de préciser : « Je constate que ce sont plutôt les deux plus petits acteurs des télécoms qui poussent désormais à une consolidation », ciblant ainsi Free et Bouygues Télécom.
 
Le patron d’Altice France rappelle qu’il n’a « aucune échéance importante de dette avant 2022 » et que SFR est « cash-flow » positif. Pour lui, l’opérateur n’est donc pas en situation de se faire racheter. Mais il va même plus loin en estimant que " de toute façon, la consolidation se fera un jour et que ce jour-là, SFR en sortira grandi et renforcé."