Retour à 3 opérateurs : les investisseurs mettent la pression

Retour à 3 opérateurs : les investisseurs mettent la pression

Lassés par des revenus inchangés alors que la concurrence fait rage, la consommation de données explose et les promotions et autres forfaits illimités se poursuivent, les investisseurs et analystes plaident pour "un vaste mouvement de concentration" dans les télécoms en Europe et en France.

Les investisseurs américains sont exaspérés par le marché des télécoms en Europe comme le rapporte l’Agence économique et financière. Stéphane Beyazian analyste pour Raymond James estime qu’ils sont proches d’un point de "non-retour". Les investisseurs ont longtemps cru que pour retrouver la croissance du chiffre d’affaires, les opérateurs devaient se différencier par la qualité de leur réseau, poursuit-il, ils se rendent compte que cela n’a pas été le cas à cause des baisses de prix et promotions qui contrent les investissements. Ces derniers vont d’ailleurs, avec le déploiement de la fibre optique et de la 5G, devoir s’intensifier.

L’Agefi cite un rapport de Barlcays qui considère que le chiffre d’affaires par gigaoctet a été divisé par 3,5 en 3 ans à cause de l’augmentation de la consommation de données (+280% sur la même période) et de l’absence d’augmentation des prix. Chez Crédit Suisse, même constat plutôt sombre pour les télécoms en Europe.

Seule planche de salut pour retrouver la croissance : "un vaste mouvement de concentration" qui en France ne se fera pas au détriment des consommateurs.

Mais, l’innovation (par exemple sur l’interface entre l’accès et les services qui n’a pas évolué depuis belle lurette alors que les usages ont totalement changés) ne serait-elle pas, comme le pense le directeur de l’Agence du Numérique, le seul vrai moyen de se différencier et de retrouver la croissance ?

source : Agefi