Freezone S'inscrire

Orange : "il n’a jamais été question d’une fusion avec Free" mais une alliance serait envisageable

 

Pour le PDG d’Orange, il y a un acteur de trop sur le marché des télécoms. Si consolidation il y a, ce sera sans l’opérateur historique. Le concernant, celui-ci pencherait en revanche pour une nouvelle collaboration avec Free.

La consolidation est sur toutes les lèvres depuis peu. La valse des rumeurs au sujet du rachat de SFR par Bouygues est inlassable et cela se précise à en croire le Canard Enchaîné, le palmipède révélant hier une rencontre agrémentée de propositions entre Martin Bouygues et Patrick Drahi et des négociations entamées. Ce scénario prend de plus en plus forme, un retour à trois opérateurs sera à n’en pas douter un sujet important en 2018 comme l’a présagé Xavier Niel en mars dernier. Le nouveau positionnement de l’Arcep vient de surcroît se joindre au mouvement, le régulateur accueillera désormais avec bienveillance un projet de consolidation. Même s’il est catégorique sur le fait qu’Orange ne sera aucunement concerné, Stéphane Richard estime "qu’il y a un opérateur de trop" et s’en est expliqué le 6 juin dernier dans les lignes de Sud-Ouest : " au regard de la taille du marché français, des investissements nécessaires pour la fibre et la 5G, il sera de plus en plus compliqué de trouver un équilibre viable à quatre" a t-il assuré. Sans oublier que les mauvaises passes se suivent, et ce à tour de rôle pour les opérateurs, Bouygues puis SFR et maintenant Free. Le constat est le suivant pour le patron d’Orange, "au moins deux opérateurs produisent aucune valeur, puisque le cash flow dégagé après investissement est nul ou négatif".

Interrogé sur ce qu’il va se passer à l’avenir, Stéphane Richard, reconduit le mois dernier pour un troisième mandat, a plusieurs certitudes et convictions, "il n’a jamais été question qu’Orange fusionne avec Free", a t-il répondu d’entrée de jeu, l’Arcep l’interdirait. Pour rappel, une rumeur faisait état en 2016 de discussions allant dans ce sens, des allégations aussitôt démenties par Free.

Après le rachat avorté de Bouygues en 2016, Orange ne souhaite donc plus fusionner avec l’un de ses rivaux, "cela se passera entre deux des autres opérateurs". Prenant exemple sur SFR et Bouygues qui partagent leurs réseaux, Stéphane Richard a toutefois confié que si une collaboration venait à voir le jour prochainement, ce serait avec Free. L’opérateur historique et celui de Xavier Niel ont déjà un accord d’itinérance 2G/3G qui arrivera à échéance en 2020. A noter que d’après BFM Business, un nouvel accord entre les deux acteurs, cette fois de mutualisation sur la 4G, serait dans les tuyaux. Lequel comprendrait un partage des infrastructures d’Orange et la co-construction de milliers de sites en zones rurales.

 

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (27)
Afficher les 21 premiers commentaires...
Posté le 14 juin 2018 à 16h41
Maxuniv a écrit
la voix sur SMS d'ici 2019

Oh un nouveau service :)


nio
Envoyer message
 
10 points
Posté le 14 juin 2018 à 17h18
jiOn a pas besoin de 4 réseaux mobiles, 2 seraient suffisants. Ces deux pouvant être détenus chacun par 2 opérateurs, ce qui ferait 4 opérateurs de détail: Opérateur d'infrastructure 1 (SFR-Bouygues) avec 1 réseau fixe et 1 réseau mobile: - SFR - BouyguesOpérateur d'infrastructure 2 (Orange-Free), avec un réseau fixe et 1 réseau mobile: - Free - Orange Dans ces conditions, on est à mon avis suffisamment en concurrence. 

En gros on serait passe de 3 operateurs en 2011 a 4 en 2012 et a 2 en 2018 :/

on marche sur la tete ? 

autan sfr et bouygues ca reste assez coherent mais si on rajoute orange et free ca devient n importe quoi 

Free va se faire avoir par orange en plus qui decide de tout dans la telephonie depuis des lustres alors ou est la concurrence ??? je comprend pas sachant que le but d orange c est d etre enfin tranquille sur les prix pour monetiser ses nouveaux services (bank etc ) 

comment 2 operateurs sur le meme reseau avec les meme charges pourraient avoir 2 tarifs differents ??? 

Orange controle free depuis le minitel et aujourd hui il faudrait qu il le gobe en fait , voila le marche de la concurrence tant voulu ... je pouffe lol 

Posté le 14 juin 2018 à 19h18

L'alliance etant dévolue à la parole du president actuel qui laissera libre cours au prochain de continuer ou pas...

Posté le 14 juin 2018 à 22h24
jinge333 a écrit
  Bonjour, Il faut également prendre en compte les dividendes versés par Orange tous les ans, qui compensent largement la perte de valeur. S'il n'y avait pas ces dividendes, Orange serait le premier opérateur européen depuis longtemps. Sa privatisation totale serait une bonne chose à mon avis, cependant avec conservation de participation via des filiales de la boucle locale par l'Etat, et éventuellement des actifs stratégiques pour la sécurité nationale. La partie commerciale d'Orange n'a pas besoin d'être sous le giron de l'Etat qui pompe les dividendes et empèche l'opérateur de se développer. Après pour la concurrence oui, mais sur les parties pertinentes, pas sur tout. On a pas besoin de 4 réseaux mobiles, 2 seraient suffisants. Ces deux pouvant être détenus chacun par 2 opérateurs, ce qui ferait 4 opérateurs de détail: Opérateur d'infrastructure 1 (SFR-Bouygues) avec 1 réseau fixe et 1 réseau mobile: - SFR - BouyguesOpérateur d'infrastructure 2 (Orange-Free), avec un réseau fixe et 1 réseau mobile: - Free - Orange Dans ces conditions, on est à mon avis suffisamment en concurrence. 

Bonjour jinge333,

Orange paye effectivement, tous les ans un dividende, qui, aujourd'hui, représente 4,4% du cours de Bourse (contre un rendement moyen des actions en France sur 30 ans d'environ 2,5 à 3,0%), ce qui est typique des opérateurs de télécoms, qui, historiquement, versent des dividendes plus élevés que la moyenne des autres sociétés cotées en Bourse (100 à 150 bp de prime environ).

Cependant, tous les opérateurs européens versent des dividendes du même ordre de grandeur qu'Orange. La position d'Orange parmi les autres opérateurs européens ne peut donc s'expliquer par le versement de dividendes.

Posté le 15 juin 2018 à 09h57

L’arrogance d’orange et un tel sentiment d’impunité qui ne se soucie même pas du point de vue de free sur la question. Monsieur richard gagne déjà suffisamment de millions sur le dos d’orange qu ‘il ne partage aucunement avec les salariés, le marché est viable à 4, la preuve bouygue soi disant à l’agonie s’en est magnifiquement sorti tout seul grâce à des choix technologiques et commerciaux intelligents mr orange

Posté le 17 juin 2018 à 22h42

Une sacré brochette sur cette photo qui ressort.... et on voudrait nous faire croire que non, non.... on y a jamais pensé... frown

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour , avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).

Vous devez créer un compte Freezone et être connecté afin de pouvoir poster un commentaire.

DANS VOS REGIONS
Avec le lancement de 2 nouvelles Freebox, quelle est, selon vous, la Freebox actuelle qui a le plus de chance de disparaitre