Free et Orange réfléchissent à une alliance autour du déploiement de la 4G

Free et Orange réfléchissent à une alliance autour du déploiement de la 4G

 

Evoqué début janvier, un accord de mutualisation entre Orange et Free serait bel et bien dans les tuyaux, 2000 à 3000 à antennes par an pourraient être déployées à deux d’ici 2020. 

A l’heure où les investissements vont augmenter de 30% pour Orange, Free, Bouygues et SFR dans le cadre du « New Deal » avec le gouvernement visant à installer 5000 sites supplémentaires par opérateur d’ici 2020, Free serre les dents d’après BFM Business. « Son modèle économique ne lui permet pas de dépenser 1 milliard d’euros en plus en trois ans. Avec 1,5 milliard d’euros dépensés chaque année, soit 30% de son chiffre d’affaire, l’opérateur ne peut pas aller plus loin. » De ce fait, la mutualisation devient une solution économique pour l’opérateur de Xavier Niel. Selon certaines sources, Free aurait même toqué à la porte de Bouygues et SFR afin de rejoindre leur réseau mutualisé. Alors que son contrat d’itinérance 2G et 3G prend fin avec Orange en 2020, Free envisagerait une sorte de prolongement « en partageant une partie du réseau d’Orange » afin de tenir ses engagements vis à vis du gouvernement sur la 4G pour ainsi résorber les zones blanches. Plus précisément, il s’agirait pour l’opérateur historique et le trublion de déployer ensemble « entre 2000 et 3000 antennes par an, d’ici 2020 » et ce « dans les petites villes de quelques milliers d’habitants, sur deux tiers du territoire. »

D’après le site d’information, les négociations devraient débuter l’été prochain, « le sujet est sur la table » confie une source proche des pouvoirs publics, le régulateur va d’ailleurs dans ce sens. Free privilégierait une idylle « au cas par cas » selon les besoins sur le terrain. Orange proposerait un accord plus global d’environ 200 à 300 millions d’euros par an. Si cette alliance venait à voir le jour, il faudra alors se poser une seconde fois la question de savoir si Free prendra véritablement un jour son indépendance sur l’opérateur historique. A noter que le 16 janvier dernier, La Tribune avançait déjà un éventuel accord entre les deux opérateurs. Selon les sources du quotidien, Orange était en passe de proposer une offre à Free comprenant l’accès à un grand nombre de ses propres installations ainsi qu’un accord sur la co-construction de nouveaux sites en zone de “déploiement prioritaire” (ZDP), 63% du territoire en zone rurale principalement.

 

Source : BFM Business