Free annonce avoir des discussions viriles avec Netflix et fait son mea culpa

Free annonce avoir des discussions viriles avec Netflix et fait son mea culpa

Même si les débits s’améliorent grandement sur Netflix pour les abonnés Free, Thomas Reynaud, nouveau directeur général d’Iliad n’a pas confirmé la signature d’un accord d’interconnexion entre le mastodonte américain et l’opérateur de Xavier Niel lors de la convention Free

 «On a des discussions viriles, les relations s’arrangent et donc la qualité s’améliore» a déclaré le successeur de Maxime Lombardini au sujet de Free et de Netflix samedi dernier. De son côté, Alexis Bidinot, directeur général délégué d’Iliad a toutefois avoué que «Free était en retard sur le sujet» avant d’ajouter «avoir travaillé d’arrache-pied pour se mettre à niveau».

Un retard sur la concurrence en matière d’interconnexion, c’est ce que l’Arcep a relevé dans une enquête menée en début d’année sur les problèmes de débits récurrents rencontrés par les abonnés et dont les premières conclusions ont été publiées la semaine dernière. D’après le régulateur et à contrario de ses rivaux, l’opérateur de Xavier Niel se connecte aux autres acteurs de l’internet en grande partie via un seul transitaire. Un retard constaté pénalisant les utilisateurs. En tout cas, fin avril, un premier lien d’interconnexion entre Free et Netflix a été repéré sur Twitter, laissant présager d’un accord imminent. En marge de la présentation des résultats annuels d’Iliad en mars dernier, Xavier Niel avait déjà révélé que les discussions avec le géant de la SVOD étaient “constructives” et que “le problème devrait être bientôt réglé” en précisant que “pour qu’il y ait un accord d’interconnexion, c’est la partie en face qui doit s’en occuper”.