Iliad/Free : chiffre d’affaires en baisse sur le fixe mais toujours en croissance sur le mobile

Iliad/Free : chiffre d’affaires en baisse sur le fixe mais toujours en croissance sur le mobile

 
Dans un environnement concurrentiel et promotionnel fort, Iliad informe ce matin d’une augmentation de seulement 0,8% de son chiffres d’affaires à plus de 1,2 milliard d’euros au premier trimestre. Une baisse est à mettre en exergue sur le fixe, la croissance est en revanche toujours là sur le mobile mais moins intense qu’à l’habitude.
 
Ainsi durant les trois premiers mois de l’année, le groupe de Xavier Niel a enregistré une baisse de 1,6% de son chiffre d’affaires fixe par rapport au 1er trimestre 2017. Il s’établit à 672 millions d’euros au 31 mars 2018. Iliad explique cette mauvaise passe par « la forte pression concurrentielle sur le marché, la légère décroissance de la base d’abonnés, l’impact des promotions, ainsi que de l’impact négatif de la TVA sur les offres audiovisuelles ».
 
L’ARPU Haut Débit et Très Haut Débit s’établit quant à lui à 32,90 euros à fin mars 2018, impacté par l’effet négatif de la hausse de la TVA sur les offres audiovisuelles et par les promotions. Ce chiffre descend à 32,40 euros en intégrant les retraitements liés à la nouvelle norme comptable IFRS 15. Celle-ci, applicable depuis le 1er janvier 2018, est relative aux « Produits des activités ordinaires tirés des contrats conclus avec des clients ». Iliad communique donc son chiffre d’affaires sous cette forme là. A noter que l’offre Freebox Révolution enregistre toujours un ARPU supérieur à 38 euros. 
 
 
Sur le mobile, la situation diffère, le chiffre d’affaires enregistre une croissance de 3,9%, à 531 millions d’euros. Une progression toutefois moins importante qu’à l’habitude en raison de « l’impact négatif entrant lié à la diminution de l’utilisation des SMS au profit de la hausse de l’utilisation des données mobiles ». Le chiffre d’affaires services Mobile (hors entrant SMS et voix) est quant à lui en hausse de plus de 7%.
 

A voir aussi : 

Free Mobile annonce maintenir un bon niveau de recrutement d’abonnés malgré une baisse de régime notable.