Projet antenne-relais : Free Mobile jette l’éponge face à la résistance sans faille de riverains

Projet antenne-relais : Free Mobile jette l’éponge face à la résistance sans faille de riverains

 

A Nice, les projets d’antennes-relais se multiplient, les mobilisations citoyennes aussi. Free, Orange, Bouygues et SFR, tous les opérateurs sont concernés. Une des dernières batailles en date est celle de l’école Saint-Exupéry dans le quartier de Rimiez. Là où les ondes posent encore une fois problème.

Tout commence en 2016 lorsque Free Mobile projète d’implanter deux antennes-relais 4G sur une copropriété où Orange a rencontré des soucis en 2011 avec les riverains et avait fini par s’avouer vaincu en baissant l’exposition aux ondes de 2 volts à 0,6 V/m. Cette fois, c’est l’opérateur de Xavier Niel qui a doit céder face aux contestataires composés essentiellement de parents d’élèves. Si en mars 2017 la mairie a appelé Free à revoir son projet, celui-ci a dans un premier temps refusé avant de tenter d’installer ses équipements à l’aide d’un camion-grue en août dernier. Seulement, une trentaine de riverains étaient aux aguets sur le site et ont empêché l’opération. En novembre dernier, bis repetita, les équipes techniques ont dû rebrousser chemin face à un barrage de voitures. Finalement, Free Mobile a décidé de jeter l’éponge et abandonne le projet.

 

Source : Nice Matin