Des habitants vent debout contre deux antennes-relais de Bouygues Telecom… installées en 1998

Des habitants vent debout contre deux antennes-relais de Bouygues Telecom… installées en 1998

Direction la commune d’Alfortville au sud-est de Paris où les habitants d’une résidence s’insurgent actuellement face à deux installations de Bouygues Telecom, campées en 1998… à l’ère du GSM.

« Des maux de tête, des insomnies, des bourdonnements au point de déserter son logement et de passer sa vie chez le médecin. C’est le quotidien des habitants de la résidence Jaclard », rapporte Le Parisien. Depuis plus de deux mois, les locataires de cette résidence ne cessent de le répéter, ces deux équipements de l’opérateur installés sur le toit leur mènent la vie dure, ceux-ci considèrent que le niveau d’exposition aux ondes est trop élevé. Et d’ajouter que la structure métallique de l’immeuble aggrave la situation. Une pétition a été lancée et compte 100 signatures sur 120 logements, celle-ci exige le « démantèlement des engins », précise le quotidien. Si aucune issue positive n’est trouvée, les locataires menacent de « consigner les loyers» et de « porter plainte pour non-assistance à personne en danger ». Une demande de mesures d’ondes devrait être effectuée prochainement. De son côté, le maire s’oppose à l’installation de nouvelles antennes sur le toit de la résidence et a annoncé mettre « la pression sur le bailleur et Bouygues » afin d’éviter que cela ne se (re)produise… 20 ans après la première implantation.