Huawei travaille sur son propre système d’exploitation en cas de restriction d’accès à Android

Huawei travaille sur son propre système d’exploitation en cas de restriction d’accès à Android

En cas de restrictions concernant Android, Huawei travaille en secret son système d’exploitation mobile.

Le groupe de Shenzhen est vu d’un mauvais œil aux Etats-Unis. Après que ZTE ait reçu une sanction, Huawei se prépare au pire puisque l’entreprise conçoit son propre système d’exploitation mobile au cas où la marque se verrait privée d’Android. Le groupe étant actuellement suspecté par les Etats-Unis d’avoir vendu des équipements télécoms à l’Iran, il s’attend à une sanction similaire à celle que ZTE a reçu, c’est-à-dire, une interdiction aux technologies américaines pour une durée de sept ans.

La contrainte matérielle ne touche pas vraiment Huawei qui développe déjà ses propres processeurs. Cependant, pour le 3ème vendeur de smartphones au monde, il serait problématique, en plus d’une interdiction de vendre aux Etats-Unis, de se voir refuser l’accès au Play Store, à Gmail, ainsi qu’à d’autres applications provenant de la firme de Mountain View.

La marque chinoise aurait commencé le développement de son OS mobile en 2012, lors de le première enquête concernant ZTE, d’après les informations du South China Morning Post (SCMP). C’est à ce moment que Huawei a commencé à couvrir ses arrières en développant son propre système d’exploitation. D’après ce qu’une source a dévoilé au SCMP : « le système n’est pas aussi bon qu’Android, et il n’y a pas beaucoup d’application tierces parties ». L’entreprise n’a donc aucun intérêt à commercialiser son OS, tant qu’elle a accès à Android.

Toujours d’après le SCMP, le président de Honor (filiale de Huawei), Zhao Ming, a déclaré la semaine dernière au cours d’un événement qui a eu lieu à Pékin, que Huawei a besoin de son propre OS même si : « pour l’heure (son lancement) n’est pas nécessaire puisque nous travaillons main dans la main avec Google et continuons à utiliser son système Android ». De plus, la marque a indiqué dans un communiqué officiel qu’elle « n’a pas de projet quant au lancement de son propre système d’exploitation dans un futur proche ».

Depuis un moment Huawei travaille donc à la conception de son propre système d’exploitation en cas de problèmes politiques ou commerciaux. Cependant, cela ne garantit pas pour autant que Huawei puisse se passer d’Android.