Droits sportifs : l’appel d’offres sur la Ligue 1 avancé à cet été, SFR devrait être hors-jeu

Droits sportifs : l’appel d’offres sur la Ligue 1 avancé à cet été, SFR devrait être hors-jeu

 

 
Alors que l’appel d’offres sur les droits TV de la L1 (2020-2024) a été reporté début janvier afin de laisser le temps à SFR de se refaire une santé, la LFP aurait changé son fusil d’épaule. D’après les informations de L’Equipe, confirmées par Le Parisien, celui-ci sera lancé « avant l’été ». 
 
C’est en tout cas ce qu’a exposé le directeur de la Ligue de Football Professionnel, Didier Quillot la semaine dernière lors du comité exécutif de la Fédération française de football. La raison évoquée : « des enjeux pour le marché de la télévision payante », souligne le quotidien sportif. De quoi remettre largement en question la participation de SFR. Dans une interview accordée au Figaro fin mars, son PDG Alain Weill a estimé que l’opérateur aura les moyens d’acquérir les droits en fonction du timing : « il faut raison garder. Nous verrons ce qui se passe avec RMC Sport après le lancement de la Champions League . Si les droits du foot français arrivent trop tôt , nous ne nous y intéresserons pas . Car cela n’ est pas indispensable pour nous », a t-il toutefois tempéré. Et d’ajouter que le bon moment à ses yeux est « d’ici à la fin 2018 ». Par conséquent, si l’appel d’offres intervient avant le début de la Coupe du Monde comme le rapporte Le Parisien, l’opérateur de Patrick Drahi ne devrait en toute logique pas être de la partie. Pour rappel, la LFP souhaite faire monter les enchères jusqu’à un milliard d’euros.