Découvrez les chiffres-clés du Replay en France en une infographie

Découvrez les chiffres-clés du Replay en France en une infographie

 
Le CNC a réalisé une étude sur l’économie de la télévision de rattrapage (TVR), ou Replay, en France pour l’année 2017. Il publie ainsi une infographie qui résume les chiffres-clés de la télévision de rattrapage au cours de l’année dernière
 

 70 % des programmes diffusés sont disponibles en Replay (ou TVR)

En mars 2018, plus de 140 chaînes, dont l’ensemble des chaînes nationales gratuites, proposent un service de télévision de rattrapage. En novembre 2017, 70 % des programmes diffusés entre 17 heures et minuit sur les chaînes nationales gratuites (historiques, TNT et TNT HD) sont disponibles en TVR sur internet. Cette proportion est en hausse sur un an (+10 points). Elle s’établit à 93 % pour les chaînes nationales historiques (+3 points), contre 60 % pour les chaînes TNT (+6 points) et 60 % pour les chaînes TNT HD (+21 points). La part des programmes de flux (divertissement, magazine, information, sport) disponibles en TVR est plus élevée que la part des programmes de stock (animation, documentaire, fiction, film), tant sur les chaînes historiques que sur les chaînes TNT et TNT HD. Sur l’ensemble des chaînes nationales, 86 % des programmes de flux diffusés entre 17 heures et minuit sont disponibles en TVR sur internet en novembre 2017 (+9 points sur un an), contre 52 % des programmes de stock (+9 points).

Plus de 23 000 heures de programmes disponibles en Replay chaque mois en 2017

En 2017, 23 732 heures de programmes diffusés sur l’ensemble de la journée sur les chaînes nationales gratuites sont disponibles en moyenne chaque mois en télévision de rattrapage sur internet. L’offre de TVR progresse de 15,2 % par rapport à 2016. Elle augmente de 11,2 % sur les chaînes historiques, de 16,3 % sur les chaînes TNT et de 41,6 % sur les chaînes TNT HD. En 2017, 14,8 % de l’offre de TVR est disponible entre 0 et 7 jours (20,6 % en 2016) et 78,2 % des programmes sont consultables plus de 30 jours (72,6 % en 2016). La part des programmes de stock dans l’offre de TVR sur internet s’établit à 15,7 % (15,4 % en 2016) dont 7,5 % pour la fiction TV (7,0 % en 2016), 5,0 % pour le documentaire (4,6 % en 2016), 3,1 % pour l’animation (3,5 % en 2016) et 0,1 % pour les films cinématographiques (0,2 % en 2016). Les programmes de flux représentent la majorité de l’offre (84,3 % du volume horaire en 2017).

En 2017, 6,9 milliards de vidéos vues en Replay

La consommation de télévision de rattrapage enregistre une croissance, portée notamment par le développement de l’équipement audiovisuel des foyers. En 2017, 6,9 milliards de vidéos sont visionnées sur les services de TVR du panel (composé de 23 chaînes dont 18 chaînes nationales), contre 6,5 milliards en 2016, soit une progression de 6,6 % sur un an. En cinq ans, la consommation de télévision de rattrapage est multipliée par 2,8. En 2017, 18,9 millions de vidéos sont consommées en moyenne chaque jour en télévision de rattrapage (17,7 millions en 2016). La consommation de télévision en ligne (qui inclut la TVR ainsi que les bonus et la consommation des chaînes en direct sur les autres supports que la télévision) est en progression sur tous les supports, excepté l’ordinateur (-5,1 % à2,11 milliards de vidéos vues). La plus forte croissance étant enregistrée sur les appareils mobiles. En 2017, 2,47 milliards de vidéos sont visionnées sur un écran de télévision (+3,6 % par rapport à 2016) et 3,66 milliards sur un appareil mobile (+24,7 %) dont 2,44 milliards sur un téléphone mobile (+37,3 %) et 1,21 milliard sur une tablette (+5,2 %). En 2017, pour la deuxième année consécutive, le mobile (téléphone mobile ou tablette) confirme son statut de premier support de consommation de la télévision en ligne. En 2017, les programmes de stock composent 52,1 % de la consommation de télévision en ligne, contre 53,4 % en 2016. En 2017, le divertissement est le genre de programmes le plus consommé (28,8 % des vidéos vues), devant les programmes jeunesse (25,4 %) et la fiction (25,3 %).