Freezone S'inscrire

SFR ruse pour obtenir l’autorisation d’utiliser les données personnelles de ses futurs clients à des fins publicitaires

La saga sur l’utilisation des données personnelles continue aujourd’hui avec SFR et sa curieuse manière d’obtenir le consentement de l’abonné pour l’utilisation commerciale ou publicitaire de ses propres données.

Depuis l’affaire Cambridge Analytica, la collecte et l’utilisation des données personnelles sont sur le devant de la scène tant outre atlantique que sur le vieux continent. Stéphane Richard, PDG d’Orange interrogé à ce sujet a joué avec les subtilités du langage en affirmant collecter des données personnelles mais ne "pratiquement" pas les utiliser.

Hier, nos confrères de NextINpact se sont penchés sur les pratiques de SFR lors de la souscription à un abonnement. En ce qui concerne l’exploitation des données personnelles, l’opérateur au carré rouge (contrairement à ses concurrents chez qui rien de similaire n’a été trouvé) à une manière bien à lui d’obtenir le consentement du futur abonnés sur l’utilisation de ses données à des fins publicitaires ou commerciales.

Sous la case habituelle à cocher pour confirmer “avoir pris connaissance et accepter les Conditions Générales de Vente, les Conditions Générales d’Abonnement ainsi que les Conditions tarifaires” sont présentes trois autres cases dédiées à la gestion des données personnelles.

La formulation avec “des termes bien trompeurs” permet, en faisant croire qu’il s’agit d’une simple information portée à l’attention du futur client, d’obtenir en réalité l’autorisation du client à traiter ses données personnelles. En lieu et place d’un franc "j’autorise :" on trouve ainsi un "je reconnais avoir été informé que" qui laisse peu de place à la notion de consentement. Cela pourrait ne pas particulièrement plaire à la CNIL si elle avait vent de cette pratique.

Interrogé par NextINpact SFR lui a assuré porter “la plus grande attention au règlement général européen sur la protection des données” (qui va renforcer les obligations lié au consentement) et avoir “engagé une refonte des libellés du parcours clients sur le recueil du consentement”. 

Chez Bouygues Telecom, Orange et Free aucune formulation équivoque similaire n’a été trouvée.

 

source : Next INpact

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (24)
Afficher les 18 premiers commentaires...
Posté le 27 mars 2018 à 16h11
flangad a écrit
méthode de voyous. [...]

+1 je ne saurai dire mieux

Posté le 27 mars 2018 à 16h36

Oui, enfin le soucis est surtout le bundle entre sécurité et utilisation commerciale.

De toutes façons, SFR gagnant quelques millions via ces pratiques a tout intérêt à rester dans le flou de l'illégalité quitte à payer une amende plus tard plutôt que corriger ses pratiques tout de suite.

Posté le 27 mars 2018 à 18h48
Outil a écrit
Il faudra une loi qui oblige à créer un bouton unique qui fasse refuser toute collecte de données personnelles

Si tu refuses toute collecte de données tu fais comment pour t'inscrire ? Car pour t'inscrire chez un FAI il faut obligatoirement une adresse valide, un numéro de téléphone puisque c'est lui qui sera utilisé pour la construction de ligne et un mandat SEPA que tu vois signé donnant autorisation de prélèvement donc donner tes informations bancaires.

Si tu refuses la collecte de toutes données quelles quelles soient alors tu ne peux t'inscrire et avoir donc ta connexion internet.

Le problème n'est pas la collecte, car c'est inévitable dans certains cas (ne serais-ce que le login et le mot de passe sont déjà des données que tu collectes cela dit et se sont des données personnelles, c'est pourquoi les entreprises françaises sont obligés juste pour un login et password d'être enregistré auprès de la CNIL).

Le problème c'est l'utilisation qui en est faite.

Posté le 27 mars 2018 à 20h41
christophedlr a écrit
Outil a écrit Il faudra une loi qui oblige à créer un bouton unique qui fasse refuser toute collecte de données personnelles Si tu refuses toute collecte de données tu fais comment pour t'inscrire ? Car pour t'inscrire chez un FAI il faut obligatoirement une adresse valide, un numéro de téléphone puisque c'est lui qui sera utilisé pour la construction de ligne et un mandat SEPA que tu vois signé donnant autorisation de prélèvement donc donner tes informations bancaires. Si tu refuses la collecte de toutes données quelles quelles soient alors tu ne peux t'inscrire et avoir donc ta connexion internet. Le problème n'est pas la collecte, car c'est inévitable dans certains cas (ne serais-ce que le login et le mot de passe sont déjà des données que tu collectes cela dit et se sont des données personnelles, c'est pourquoi les entreprises françaises sont obligés juste pour un login et password d'être enregistré auprès de la CNIL). Le problème c'est l'utilisation qui en est faite.

Tu mélanges tout, et en tire des conclusions

Posté le 27 mars 2018 à 21h22
apollyon a écrit
christophedlr a écrit Outil a écrit Il faudra une loi qui oblige à créer un bouton unique qui fasse refuser toute collecte de données personnelles Si tu refuses toute collecte de données tu fais comment pour t'inscrire ? Car pour t'inscrire chez un FAI il faut obligatoirement une adresse valide, un numéro de téléphone puisque c'est lui qui sera utilisé pour la construction de ligne et un mandat SEPA que tu vois signé donnant autorisation de prélèvement donc donner tes informations bancaires. Si tu refuses la collecte de toutes données quelles quelles soient alors tu ne peux t'inscrire et avoir donc ta connexion internet. Le problème n'est pas la collecte, car c'est inévitable dans certains cas (ne serais-ce que le login et le mot de passe sont déjà des données que tu collectes cela dit et se sont des données personnelles, c'est pourquoi les entreprises françaises sont obligés juste pour un login et password d'être enregistré auprès de la CNIL). Le problème c'est l'utilisation qui en est faite. Tu mélanges tout, et en tire des conclusions

Je vois pas où je mélange tout, TOUT absolument TOUT est une donnée personnelle, dès qu'on te demande la moindre information c'est une collecte de données, ce n'est pas pour rien que les entreprises doivent être inscrite CNIL.

Premium

taduarial
Envoyer message
 
10740 points
Posté le 27 mars 2018 à 22h21
wapamat a écrit
taduarial a écrit le cas de Facebook n’émeut au final pas grand monde, pourquoi en faire un plat avec un SFR? c'est du même acabit Peut-être parce que Facebook est un service gratuit et que, comme le dit l'adage : si c'est gratuit, c'est toi le produit... À contrario, SFR propose des abonnements payants...

Oui, le gratuit n'existe en fait pas, le modèle d'activité est bien pensé. Au final, pas plus d'excuse pour l'américain

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour, avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).

Vous devez créer un compte Freezone et être connecté afin de pouvoir poster un commentaire.

Allez-vous opter pour la Freebox Delta, One ou garder votre box actuelle ?