Orange collecte des données personnelles mais “ne les utilise pratiquement pas” selon Stéphane Richard

Orange collecte des données personnelles mais “ne les utilise pratiquement pas” selon Stéphane Richard

Suite au scandale Cambridge Analytica/Facebook, les questions sur l’utilisation des données personnelles sont sur toutes les lèvres. Stéphane Richard, invité sur Europe 1 jeudi dernier n’y a pas échappé. Ainsi, le PDG de l’opérateur assure qu’il respecte ses obligations légales en collectant les données mais qu’il “n’en fait rien”.

Si vous êtes abonnés Orange, vos appels, vos déplacements géographique, tout cela est enregistré, stocké, qu’est-ce que vous en faites ?” l’interpelle ainsi Patrick Cohen. 

La réponse tient en deux temps, premièrement, Stéphane Richard revient sur les obligations légales auxquelles sont soumis les opérateurs “La seule chose qu’on en fait c’est de respecter nos obligations légales”. Pour permettre aux enquêtes judiciaires d’être menées à bien les opérateurs ont l’obligation légale de conserver un certains temps les données personnelles de leurs clients. Stéphane Richard rappelle que “95% des enquêtes sont résolues grâce aux traces numériques”. 

Deuxièmement il affirme qu’Orange ne fait rien des données collectées sinon aider les collectivités “il y a une grande différence entre les grands acteurs comme Facebook et nous : c’est que nous on en fait rien des données. On ne les vend pas, on ne les utilise pratiquement pas. On ne les utilise que pour des motifs d’intérêt général”. Dans le cas d’une ville qui souhaite construire un nouveau métro par exemple, “les données de circulation qui permettent de comprendre ce que font les gens, quels sont leurs trajets”, “on peut mettre cela, anonymisé et agrégé à la disposition des collectivités pour éviter de faire des études de trafics très complexes.”

Patrick Cohen insite alors "même anonymisées, vous ne les vendez pas à des clients privés ?” La réponse de Stéphane Richard est on ne peut plus claire : “Nous ne vendons pas les données,c ‘est un point essentiel, c’est ce qui fait la différence entre Orange et tous les autres acteurs de l’internet.” Et de conclure "dans le numérique aujourd’hui ce qui est important c’est la confiance et le niveau de protection et d’appropriation qu’on a de ses propres données".

 

 

 

Deux courtes vidéos officielles d’Orange permettent d’en savoir un peu plus sur la vie des données personnelles et d’éclairer les propos de Stéphane Richard. 

Le fonctionnement de Flux Vision (utilisé dans l’exemple de la création d’un nouveau métro ci-dessus) "La technologie d’anonymisation est une recette exclusive d’Orange, issue de nos laboratoires de R&D de Lannion et Belfort. Elle a été approuvée par la CNIL" expliquait à l’Usine Digitale, Thierry Bonhomme, directeur d’Orange business services.