L’ARCEP présente l’état d’avancement du déploiement FTTH en France

L’ARCEP présente l’état d’avancement du déploiement FTTH en France

 
A l’occasion des Etat Généraux des RIP qui se tiens aujourd’hui à Deauville. Le gendarme des télécoms y a présenté l’état du déploiement et de la mutualisation FTTH au 4ème trimestre 2017, sur les différentes zones.
 
 
On constate ainsi que c’est sur les zones très denses que le déploiement est le plus avancé. Dans ces zones très urbanisées, c’est majoritairement Orange qui est opérateur d’immeuble, suivi, de loin, par SFR, puis Free et enfin Altitude. Toutefois, même si la majorité des 7 millions de logements situés sur ces zones très denses sont couverts par la fibre, il n’y en a qu’un tiers où les 4 opérateurs sont présents et 27% d’entre eux n’ont le choix que chez un opérateur.
 
Dans les zones moyennement denses, où Free co-investit avec Orange, c’est ce dernier qui est largement leader, mais seul 1/3 des logements de ces zones disposent de la fibre
 
Enfin, sur les zones RIP, où les opérateurs d’infrastructures déploient la fibre pour le compte des collectivités locales (et où Free va prochainement proposer ses offres) les travaux sont encore peu avancés, alors qu’il s’agit des zones où il y a le plus de logements à raccorder. Il faut dire que ce sont les zones les moins denses du territoire, les travaux sont donc d’une beaucoup plus grande ampleur pour raccorder chaque logement.