La Commission européenne approuve le rachat de l’opérateur Eir par Xavier Niel et Iliad

La Commission européenne approuve le rachat de l’opérateur Eir par Xavier Niel et Iliad

Si Iliad et NJJ Capital de Xavier Niel ont annoncé le 20 décembre l’acquisition, pour environ 320 millions d’euros, d’une participation totale de 64,5% dans Eir, le duo devait attendre le feu vert de la Commission européenne. C’est désormais chose faite. Au niveau national, le processus d’approbation réglementaire suit quant à lui son cours.

En effet, Bruxelles a approuvé aujourd’hui, en vertu du règlement de l’UE sur les concentrations, l’acquisition de Eir par Iliad et NJJ Capital, holding de Xavier Niel. La Commission a conclu que l’acquisition envisagée ne soulèverait aucun problème de concurrence «parce que M. Xavier Niel ne possède aucune entreprise actuellement active dans le secteur des télécommunications en Irlande». L’opération a été examinée dans le cadre de la procédure simplifiée d’examen des fusions.

Autre information, c’est par le biais d’une nouvelle holding baptisée «Toohil Telecom» créée le 27 novembre dernier en Irlande que Xavier Niel et Iliad prennent le contrôle de l’opérateur historique irlandais. A ce propos, la Commission européenne a reçu une notification le 8 janvier dernier de ce projet de concentration par «lequel l’entreprise Toohil Telecom Holdings , contrôlée en dernier ressort par Monsieur Xavier Niel , acquiert le contrôle de l’ensemble de Eircom Holdco (« Eircom », Luxembourg), par achat d’actions.»

Pour rappel, les actionnaires existants de Eir, Anchorage Capital Group, L.L.C. et Davidson Kempner Capital Management LP, restent investis dans l’opérateur au travers d’une participation de 35,5% et avec un crédit sans recours. NJJ et Iliad détiennent donc à présent 64,5% du capital de l’opérateur à eux deux. Iliad a par ailleurs, la possibilité d’en prendre le contrôle à terme, via l’exercice d’une option d’achat exerçable en 2024 accordée par NJJ. Cette option porte sur 80% de la participation de NJJ (soit 26,3% du capital d’Eir).

Evalué à près de 3,5 milliards d’euros pour environ 2 millions d’abonnés, Eir a une dette estimée à 2,3 milliards d’euros et commence à se redresser avec une hausse constante de ses revenus depuis près d’un an. Troisième opérateur mobile du pays avec 18% de part de marché, il est leader à la fois dans le haut débit fixe (32% de part de marché) et dans le wholesale, il dispose également du plus grand réseau de fibre optique en Irlande. Le chiffre d’affaires d’Eir (exercice clôturé au 30 juin 2017) est de 1,3 milliard d’euros.