Telecom Italia se prépare à voter un plan de séparation du réseau

Telecom Italia se prépare à voter un plan de séparation du réseau

Telecom Italia a présenté au gouvernement italien un plan construit en accord avec le régulateur italien des télécoms pour séparer son réseau du reste de ses actifs.

L’intégralité du réseau va être placé dans une entité distincte contrôlée à 100% par Telecom Italia. Elle sera dotée d’un conseil d’administration autonome avec un siège réservé à un membre du régulateur des télécoms (AGCOM) et un autre à un conseiller choisi par le gouvernement (conséquence de l’exercice des pouvoirs spéciaux puisque le réseau est considéré comme un actif stratégique). Une manière de renforcer “l’égalité d’accès au réseau, tout en maintenant prioritaires la qualité du service et les investissements” précise Amos Genish, l’homme fort de Vincent Bolloré, et DG de Telecom Italia.

Il annonce que le plan de séparation sera examiné en conseil d’administration le 6 mars prochain. “C’est un projet gigantesque dans le cadre régulatoire italien qui en fera le meilleur modèle en Europe en ce qui concerne la séparation du réseau” annonce-t-il à l’issue de la rencontre avec le ministre du développement économique, Carlo Calenda. De son coté, ce dernier salue “un moment historique. On parle de cela depuis 20 ans et c’est la première fois qu’il y a un plan articulé”.

En ce qui concerne la cotation en bourse de la future entité, le ministre italien affirme qu’il y a encore du chemin à faire enfin d’en arriver à se poser cette question. 

La séparation du réseau pourrait apaiser un peu les relations tendues entre le régulateur italien, le gouvernement et Vivendi.

source : La Repubblica