5G : Orange passe à la vitesse supérieure et va multiplier les tests grandeur nature

5G : Orange passe à la vitesse supérieure et va multiplier les tests grandeur nature

Au cours de la conférence « Génération 5G » d’Orange ce matin, plusieurs annonces ont été faites dans l’optique de préparer au mieux l’arrivée de la 5G.

C’est de plus en plus clair, le développement de la 5G chez Orange s’appuiera autour de trois axes, à savoir un haut débit amélioré avec des débits 10 fois plus rapides, un accès internet fixe performant et des applications sectorielles rendues possibles. Si Orange est leader sur la 4G, il compte le rester sur la 5G, a t-il informé. D’ailleurs d’après Gilles Brégant, directeur général de l’ANFR présent sur place, Orange a annoncé le lancement avec Ericsson « d’une expérimentation de la 5G de bout en bout dans les villes de Lille et de Douai, envisageable à partir de mi-2018 et en tout état de cause dès que l’opérateur disposera de l’autorisation de l’Arcep ». Par ailleurs, l’opérateur historique a également fait part de son projet de test grandeur nature au second semestre 2018 en Roumanie pour expérimenter l’accès très haut débit fixe avec la 5G en partenariat avec Samsung et Cisco. Les fréquences millimétriques 26 GHz devraient être utilisées, celles-ci exigent plus de capacité de calcul pour compenser l’atténuation.

Pour rappel, Orange en partenariat avec Ericsson a dépassé les 15 gigabits/s lors d’une démonstration en laboratoire il y a un an. A l’avenir , l’opérateur historique prévoit de couvrir une première ville en 5G, probablement en France dès 2019 conformément au souhait de la Commission européenne vis à vis des opérateurs, à savoir un déploiement sur au moins une grande ville par pays européen à l’horizon 2020. Le processus s’accélère donc, néanmoins Orange débutera les déploiements commerciaux de la 5G dans l’hexagone au compte-gouttes à partir de 2020, a t-il informé. 

La feuille de route du développement de la 5G d’Orange :

  • 2012-2016 : recherche des fondamentaux
  • 2016-2018 : définition de la norme mondiale 5G et tests sur le terrain
  • 2019 : déploiement du réseau sur des zones pilotes
  • 2020 : premiers déploiements commerciaux avec des smartphones compatibles 4G et 5G
  • 2020- 2022 : déploiement progressif de la 5G pour l’ensemble des usages grand public et entreprise comme l’IoT critique en lien avec les différents secteurs d’activité professionnels.

En mars dernier, Stéphane Richard avait déclaré au sujet de la 5G : « Le réseau mobile permettra d’avoir un gigabit de débit partout. C’est quasi sans limite en terme de volume des données, de latence, c’est-à-dire la vitesse à laquelle on pourra surfer sur Internet et voir des vidéos. Ça va être une expérience complètement différente. C’est aussi un réseau qui permettra de connecter les voitures autonomes, les robots qui vont nous opérer dans des blocs opératoires et tant d’autres usages qu’on ne connaît pas encore. La 5G en France, on l’aura à partir de 2020-2022. »

Pour préparer l’arrivée de la 5G, l’Arcep a quant à elle récemment ouvert un guichet « pilotes 5G » accessible à tout type d’acteurs. Ainsi dès cette année, celle qui succèdera à la 4G, sera testée dans 9 villes dans l’hexagone sur la bande 3400-3800 MHz.