Orange : 160 000 km de câbles sous-marins de fibre optique posés dans les océans

Orange : 160 000 km de câbles sous-marins de fibre optique posés dans les océans

Focus sur Orange Marine.

Si actuellement , 99,8% du trafic internet intercontinental transite via 366 câbles sous-marins soit plus d’un million de kilomètres de câbles à fibre optique parsemant le fond des océans, Orange Marine contribue au développement et à la maintenance de ce réseau puisque sa flotte câblière représente 15% de la flotte mondiale.

« Nous avons posé près de 190 000 km de câbles sous-marins dans tous les océans, dont 160 000 en fibre optique. », informe d’ailleurs l’opérateur historique dans un communiqué. Cette filiale spécialisée dans la pose et la maintenance de ces dorsales, dispose de 4 navires de maintenance en activité. « Dès leur installation, les câbles sous-marins sont sujets à des agressions extérieures qui nécessitent l’intervention de navires de maintenance. Sur ces navires, un équipage en alerte 365 jours par an leur permet d’appareiller en moins de 24 heures pour se rendre sur une réparation de câble. Les navires ont réalisé plus de 550 réparations sur des liaisons intercontinentales, dont certaines par 5 500 mètres de profondeur », souligne l’opérateur historique. En effet, ces câbles se retrouvent parfois à 1 ou 3 mètres de profondeur à proximité des côtés et au large, touchent le fond des océans. Ce qui ne les met pas à l’abri de menaces humaines et naturelles du type requins, tremblements de terre, bateaux et pêcheurs véreux coupant parfois des kilomètres de câble.

Une fois en surface, les câbles sous-marins sont rattachés à des stations d’atterrissement. Ces dernières sont d’ailleurs elles aussi assujetties aux menaces. « En cas de conflit militaire, si plusieurs câbles sont sabotés,nous risquons rapidement une saturation de notre accès à Internet» a déclaré en janvier 2017 dans les lignes du Point, Jean-Luc Vuillemin, directeur des réseaux internationaux d’Orange. Mais heureusement, des systèmes de secours existent comme le principe de redondance. En clair, un câble comporte deux paires de fibres optiques au lieu d’une. Ce doublage suffit à régler les problèmes électroniques, comme la panne d’un multiplexeur. Chaque opérateur procède ensuite à la création de redondances du réseau en posant plusieurs câbles distants sur chaque liaison desservie.