Freezone S'inscrire

Mobile : le marché français repart à la baisse au troisième trimestre, mais certains usages progressent

Dans son observatoire des communications électroniques en France pour le troisième trimestre, l’Arcep constate que le marché français de la téléphonie fixe et mobile, est en baisse de 1,2% sur un an. Le revenu des services mobiles se contractent de nouveau.

Si les revenus des opérateurs sont en baisse sur le marché global au T3, ceux-ci sont impactés par une baisse sur le mobile de 1,1% sur un an, à 3,55 milliards d’euros et ce après trois trimestres consécutifs de croissance. Le revenu des services fixes (4,3 milliards d’euros HT) décroît également de 1,1% en un an, "une baisse plus contenue depuis le début de l’année 2015 que les années précédentes (-2% par an en moyenne entre 2012 et 2014), notamment grâce au revenu des accès haut et très haut débit qui augmente de 1,7% en un an", souligne le régulateur. 

En croissance, le nombre de cartes SIM en service (74,2 millions, +1,7 million en un an) connaît lui la plus importante augmentation depuis le début de l’année 2015, celle-ci est entièrement portée par l’accroissement du nombre de forfaits (+2,6 millions en un an, 63,5 millions de cartes). L’Arcep précise "qu’un peu moins d’un tiers d’entre eux sont par ailleurs couplés à un abonnement fixe (19,6 millions)".

Côté consommation, "plus de la moitié des cartes mobiles utilisent les réseaux 4G et sont à l’origine de 90% du volume de données échangées sur les réseaux mobiles", constate la police des télécoms. L’extension de la couverture du territoire par les réseaux 4G et l’accroissement de l’équipement de la population en terminaux adaptés participent à la croissance des usages en termes de données mobiles. Ces derniers ne cesse de gonfler et doublent sur un an. Ainsi consommation moyenne est 2,9 Go par mois et par carte et jusqu’à 5,1 Go pour les abonnés se connectant à l’internet mobile via la 4G. S’agissant de la data à l’étranger, sa consommation a fortement augmenté avec un volume multiplié par quatre en un an. Enfin, le repli des autres usages se poursuit pour le quatrième trimestre consécutif, "le nombre de SMS diminue de 12,6% en un an et le volume de minutes (fixe et mobile) de 2,6%".

A noter que fin septembre 2017, le nombre d’utilisateurs des réseaux 4G (38,9 millions) a augmenté de plus de 9 millions en un an. Les réseaux 3G (+4,2 millions) ont été utilisés par les trois-quarts des cartes SIM. 

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (6)

Ris91
Envoyer message
 
1124 points
Posté le 12 janvier 2018 à 11h29

"nombre de cartes SIM en service (74,2 millions, +1,7 million en un an)" population française, selon l'INSEE : 66,9 millions (dont environ 20% de moins de 15 ans) ? undecided

Posté le 12 janvier 2018 à 13h38

2 SIMs, dont une pro, dans un téléphone, cela existe... comme avoir 2 téléphones ou plus, sans parler de celles placées dans des routeurs, des tablettes,...

Posté le 12 janvier 2018 à 14h20

les vp et promo font logiquement baisser les revenus si les gens font des portabilité et augmenter très légérement si c'est des si "en plus" de la ligne principale.

Posté le 12 janvier 2018 à 14h21

les vp et promo font logiquement baisser les revenus si les gens font des portabilité et augmenter très légérement si c'est des si  sims "en plus" de la ligne principale.

Posté le 13 janvier 2018 à 11h03

Normal...., le nombre d'abonnés semble "mature" aujourd'hui... et il est tellement facile de passer d'un opérateur à l'autre aujourd'hui que beaucoup (j'en fait partie) passe d'une promo à l'autre ce qui permet de tester la robustesse de chacun des opérateurs, pour au final choisir le meilleur rapport qualité/prix...

A méditer ! laughing

Premium

Normand BZH
Envoyer message
 
287 points
Modifié le 14 janvier 2018 à 12h40
Stéphane_ping a écrit
Normal...., le nombre d'abonnés semble "mature" aujourd'hui... et il est tellement facile de passer d'un opérateur à l'autre aujourd'hui que beaucoup (j'en fait partie) passe d'une promo à l'autre ce qui permet de tester la robustesse de chacun des opérateurs, pour au final choisir le meilleur rapport qualité/prix... A méditer !

En partie ridicule comme point de vue, pour plusieurs raisons :

- Le contenu des offres évolue tout le temps, d'une promo à une autre

- Le réseau est en constante progression, en installation d'antennes, en évolution de matériel

Il est donc difficile d'affirmer ce que vous dites

Dites plutôt que c'est le montant de l'abonnement qui vous motive, plutôt que nous faire un grand laïus sur la qualité des uns et des autres.

A méditer comme vous dites .....

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour , avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).

Vous devez créer un compte Freezone et être connecté afin de pouvoir poster un commentaire.

Quels enrichissements apporteriez-vous au forfait 2 euros de Free Mobile ?
2465 votes 63.7%
Plus de data en France
136 votes 3.5%
Plus de data en roaming
577 votes 14.9%
Les appels illimités
99 votes 2.6%
Un plus large choix de destinations incluses
594 votes 15.3%
Peu importe tant que le tarif n'augmente pas
 3871 votes