Facebook prévoit des mesures pour lutter contre les publications suscitant de l’engagement artificiel

Facebook prévoit des mesures pour lutter contre les publications suscitant de l’engagement artificiel

Sur le réseau social, beaucoup de publications de type : «Tague un ami qui serait capable de manger cet énorme burger » polluent les fils d’actualité des utilisateurs. Facebook a exprimé son désir de lutter contre ce qu’il appelle des « pièges à engagement ». L’entreprise avait déjà pris l’initiative depuis l’été 2016, de lutter contre les « clickbait » (piège à clics).

L’entreprise dirigée par Mark Zuckerberg caractérise les « pièges à engagement » comme des publications qui incitent à réagir par le biais de « like » ou encore par des partages. Basées sur le même principe, les publications dans le but d’encourager des utilisateurs à marquer leurs amis ou encore à commenter sont aussi considérées comme telles.

Dans le but de permettre à ses algorithmes d’améliorer la détection des « pièges à engagement », les équipes du réseau social de Mark Zuckerberg ont examiné des centaines de publications. Facebook va minimiser l’apparition des publications suscitant de l’engagement artificiel dans le fil d’actualité de ses utilisateurs.

Le réseau social prévoit même de pénaliser les pages qui persistent à publier des contenus provoquant de l’engagement artificiel. D’un autre côté, les publications qui ont pour but de demander des recommandations à ses proches ou encore celles qui nécessitent des membres Facebook pour une certaine cause ne seront pas concernées.

Source  : Facebook