Freezone S'inscrire

Mobile : Free, en piste pour "le deuxième casse du siècle" ?

Si Julien Denormandie, secrétaire d’Etat à la Cohésion des Territoires a confirmé vendredi dernier qu’un accord pour accélérer les déploiements avec les opérateurs était en vue sur le plan THD, celui-ci sera truffé d’engagements contraignants et douloureux et cela passera également par une densification des réseaux 4G existants. Sur le mobile justement, Free pourrait toutefois en profiter à l’heure où les discussions sur le renouvellement de certaines fréquences ne le concernent pas. 

Alors que l’Etat plaide pour une accélération des déploiements afin qu’en 2020 du Bon Débit soit donné à tous les français et en 2022, du Très Bon Débit, celui-ci souhaite également une meilleure couverture mobile et surtout une meilleure perception sur le terrain. Afin de proposer une solution équilibrée, l’Arcep discute depuis quatre mois avec Orange, Free, Bouygues et SFR, l’idée serait « de faire baisser certaines redevances sur les fréquences aujourd’hui payées par les opérateurs » d’après son président Sébastien Sorianoen échange d’un gros effort sur les investissements pour une meilleure couverture mobile par le biais de la construction de milliers de sites notamment en zones isolées. Le gouvernement décidera ou non d’aller dans ce sens. D’après les informations des Echos, 15 000 sites supplémentaires en plus des 33 000 déjà en service pourraient être mis dans la balance.

Une demande démesurée aux yeux d’un responsable du secteur, surtout que Free est le seul opérateur à ne pas avoir de licence arrivant prochainement à expiration au contraire de ses concurrents. Car ce sont les licences 3G attribuées à Orange et SFR en 2001 et à Bouygues l’année suivante qui vont donc arriver à échéance. Les modalités de renouvellement de celles-ci devront quant à elles être établies en 2019. Si il n’est pas concerné, l’opérateur de Xavier Niel souhaite une mutualisation plus poussée des réseaux mobiles dans le but d’accélérer les déploiements, quitte à « trancher avec les positions des autres opérateurs », d’après Maxime Lombardini qui estime que « les pouvoirs publics n’ont jamais osé prôner une forme de volontarisme de la mutualisation. Pourtant, cela permettrait d’utiliser les sites de manière optimale et d’accélérer la couverture sans que cela se fasse au détriment de la diversité. » Oui mais le secteur ne semble pas dupe et y voit là l’occasion rêvée pour Free d’avoir un accès aux infrastructures et réseaux, à bas prix. D’après Les Echos toujours, Orange, SFR et Bouygues Telecom estiment que cela constituerait une « entorse à la concurrence par les infrastructures », tout bonnement inacceptable. « Après l’itinérance en 2012, Free voudrait faire un deuxième “casse du siècle” », martèle d’ailleurs un acteur du secteur.

Pour rappel, L’Etat exige plus d’investissements, des déploiements plus rapides et plus de transparence. Cette accélération, a t-il prévenu, va faire mal aux opérateurs : “nous n’y arriverons pas si nous ne nous faisons pas un peu mal. Et il faut que vous, opérateurs, ayez mal. Car investir plus, c’est mettre plus d’argent encore. Aller plus vite, c’est forcément douloureux”. Des "objectifs fermes, contractuels et opposables" seront pris et suivis de sanctions en cas de manquements. Et pourquoi pas se « substituer aux opérateurs qui ne joueront pas le jeu », a même asséné Emmanuel Macron il y a quelques jours. En l’attente de connaître la teneur exacte des engagements conclus avec les opérateurs.

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (44)
Afficher les 39 premiers commentaires...
Premium

Normand BZH
Envoyer message
 
-23 points
Posté le 27 novembre 2017 à 21h14
PPTOTO a écrit
brupala a écrit PPTOTO a écrit Normand BZH a écrit  Voir maintenant BT sur le réseau fixe d'Orange me fait bien sourire ..... Heureusement qu'Orange est la pour que BT ne sombre pas par son absence d'investissement dans le fixe pour qu'il vienne squatter ..... Coucou, Coucou, Rhou Rhouuuu Je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi quand tu dit que Bouygues n'investi pas dans le fixe. Ils ont accéléré le dégroupage des NRA et ils ont actuellement plus de 2100 NRA dégroupés alors que en 2014 il en avait à peine 700 NRA. Ils possède une filiale (Axione) qui détient un réseau FFTH conséquent dans les RIP et ils ont signé des accord avec Orange pour déployer le FTTH dans les ZMD comme le fait free.  Il faut vraiment se méfier de BT, car ils risquent vraiment de faire mal à terme. ah ? tu as des sources ? ça m'étonnerait qu'ils aient installé des DSLAM, ou alors ils ont encore racheté des DSLAM que SFR ont revendu là où ils ont passé beaucoup de monde sur le câble ? Voici un des lien que j'avais. Les chiffre parlent de dégroupage en mai dernier http://www.bbox-actus.com/voir_news.php?article=4762&filtre=all Je vais essayé de te retrouver un autre lien plus récent Sinon dommage que bbox-actus ferme ses porte. C'est un peu dommage.

Le problème c'est que c'est une info BT par BT au sujet de BT.

Si il y a un autre lien plus indépendant, ça serait cool.


PPTOTO
Envoyer message
 
7000 points
Posté le 27 novembre 2017 à 22h20
Normand BZH a écrit
Le problème c'est que c'est une info BT par BT au sujet de BT. Si il y a un autre lien plus indépendant, ça serait cool.

Non, mais il ne faut pas exagérer non plus.

Le site que j'ai cité n'a rien à voir avec BT (D'ailleurs le site  a fermé ses portes depuis). 

Si comme si toutes les infos diffusées sur UF sont des infos free par free au sujet de free !!! sealed

Si tu cherches sur le site d'ariase, stat dégroupage ils vont t'indiquer au jour d'aujourd'hui"hui un dégroupage à 2400 NRA ( ce qui est cohérent avec un chiffre à 2100 au mois de mai dernier)

Pourtant Ariase n'a rien avoir avec BT

Posté le 28 novembre 2017 à 09h10
alexf a écrit
Je n'ai pas bien compris ce que pourrais-être ce "casse du siècle". C'est avoir des fréquences pour pas cher ? Mutualiser avec un réseau plus grand ?

Uberisation des pylônes téléphoniques kiss

Posté le 28 novembre 2017 à 09h47

. « Après l’itinérance en 2012, Free voudrait faire un deuxième “casse du siècle” »

Vue ce qu'a payé Free envers Orange en frais d'itinerance, c'est quand meme loin d'etre un "casse" !!!

surtout de Free avait demandé a SFR et bouygues un accord d'itinerance en 2012 et qu'ils ont refusé !! Seul Orange l'a fait !

Faut assumer les gars, faut assumer !!!


CH56
Envoyer message
 
5206 points
Posté le 28 novembre 2017 à 11h45
Herve07 a écrit
Et le projet Crozon de SFR et Bouygues qui mutualisé leur antennes sur 70% du territoire.. C'est pas le casse du siècle ça aussi ?Ils on la mémoire courte ces deux là.. ils l'ont mauvaise de l'itinérance, mais ils font pas mieux.BREF

Bonjour Herve07

Le 31 janvier 2014, ils ont monté une filiale commune. Cette filiale a déployé depuis novembre 2015 des stations en ran-sharing sur 57% du territoire, à l’exception donc des zones denses et des villes > 200.000h.

Le principe est d'installer un matériel commun sur des sites, partageant ainsi les équipements passifs et actifs. Chacun sur ces équipements communs garde ses propres fréquences. Il n'y a donc pas d'itinérance (utilisation des fréquences de l'autre) à l'exception d'un accord très temporaire permettant à SFR une itinérance 4G sur Bouygues. SFR était à la ramasse en 2015 en 4G.

Ce projet est prévu jusqu'à fin 2017, il approche donc de son terme. Il a concerné environ 10.000 sites.

SFR est passé de 3697 sites 4G en novembre 2015 à 13491 aujourd'hui, Bouygues est passé de 6789 sites à 13902 dans le même temps.

Sur ces sites essentiellement déployés en zone peu dense, chaque opérateur choisissait les fréquences qu'il souhaitait déployer (et le prix qui va avec). On observe beaucoup de sites en fréquence 800 MHz, excellente pénétration mais débit limité de ce fait. Il se trouve que les opérateurs ont ainsi réalisé des économies tout en déployant cette fréquence pour répondre à leurs obligations, double effet.

Ce n'est pas véritablement un casse, rien sinon la volonté n'aurait empêché Free et Orange de faire de même.

Rien n'empêche non plus d'ailleurs qu'il y ait à présent un accord de ce type pour répondre à la demande de nouveaux sites, négociée par l'ARCEP pour le compte des pouvoirs publics. Il est clair que si on reprend les chiffres des sites actifs, entre 13 et 14.000 pour les 3 opérateurs déjà installés et 9167 pour Free, les 3 historiques préfèreraient
1- Qu'on reste comme ça
2- Que Free paye le maximum pour ses sites restant à construire

Free au contraire doit de toute façon construire des sites nouveaux, c'est prévu et financé, et pour lui pas d'échéance proche de licence 3G 2,1 GHz.

Si l'obligation est faite aux historiques de construire massivement de nouveaux sites (ce dont ils ont perdu l'habitude et qu'ils n'avaient pas forcément prévu de financer) Free aimerait bien grappiller dans l'histoire quelques sites supplémentaires à frais partagés tout en continuant ses propres déploiements.

Je ne pense pas qu'il y ait de ran-sharing possible, compte tenu de l'ambiance, mais le partage accru de nouveaux équipements passifs (pylônes, toits, châteaux d'eau...) me semble inévitable, logique, écologique et économe.

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour, avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).

Vous devez créer un compte Freezone et être connecté afin de pouvoir poster un commentaire.

Si BFM TV se retire de Freebox TV, quelle solution choisiriez-vous ?