Le titre Altice continue sa descente aux enfers

Le titre Altice continue sa descente aux enfers

Patrick Drahi, fondateur du groupe Altice, à Wall Street, le 22 juin 2017. REUTERS/Lucas Jackson

Altice poursuit sa descente aux enfers. Après que deux intermédiaires financiers ont abaissé leur objectif de cours, le titre chute encore de plus de 6% ce matin, à 17h le titre a perdu plus de 14%. Sept jours après la publication des résultats trimestriels, le groupe a perdu plus de 40% de capitalisation boursière.

Tout a commencé après la publication des résultats trimestriels du groupe, le 2 novembre. Les mauvais résultats de SFR qui comptent pour moitié dans ceux d’Altice et le niveau d’endettement élevé ne sont pas passés inaperçus en bourse. Le titre a plongé de 23% dès le lendemain à la bourse d’Amsterdam où est cotée Altice.

Pendant les cinq jours ouvrés suivants la publication des résultats c’était plus de 13 milliards de capitalisation boursière qui se sont envolés en fumée cela représentait un recul de plus de 35%. 

La chute continue encore aujourd’hui. Le recul de plus de 6% enregistré ce matin, porte les pertes à plus de 40% en sept jours ouvrés. En cause cette fois-ci, les analystes de Kepler Cheuvreux et Morgan Stanley qui ont tous deux abaissé leurs objectifs de cours (respectivement de 18 à 11 euros et de 20,50 à 13,50). A 17h, le titre avait perdu plus de 14%.

Le plongeon de l’action n’offre pas d’opportunité claire d’achat, de notre point de vue” ont déclaré les analystes de Kepler à Reuters en poursuivant “Nous voyons les tendances d’exploitation évoluer bien plus négativement que ne le suggère un consensus très optimiste, notamment aux Etats-Unis, où la compétition se renforce et où les coûts des contenus grimpent”.

La réorganisation éclair et le retour de Patrick Drahi à la tête du groupe suffiront-ils à stopper l’hémorragie et redonner confiance aux investisseurs ?

 
source : Reuters