Salt : l’opérateur suisse de Xavier Niel accuse une chute de ses revenus mais gagne des abonnés

Salt : l’opérateur suisse de Xavier Niel accuse une chute de ses revenus mais gagne des abonnés

Salt, ex-Orange Suisse, racheté il y a deux ans par Xavier Niel, ne rend habituellement pas public ses résultats, qu’il réserve à ses créanciers. Si le journal NZZ avait réussi à se procurer une copie de ses chiffres pour le 1er semestre 2017, cette fois c’est la première banque allemande «Deutsche Bank» qui dans une note d’analyse, informe des résultats de l’opérateur pour le 3ème trimestre.

Premier constat selon la banque, Salt a recruté sur cette période 8000 nouveaux abonnés en post-payés, et 14000 en prépayés. En revanche ses revenus ont chuté de 7% à 269 millions de francs sur le trimestre (232 millions d’euros). Pour rappel au premier semestre l’opérateur avait enregistré une baisse de 8,5% de son chiffre d’affaires en glissement annuel à environ 437 millions d’euros. Néanmoins au T3 , Salt a «amélioré son résultat d’exploitation avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissements (EBITDA) ajusté de 9,1% en un an à 128 millions de francs», rapporte Swissinfo. Cela serait notamment dû à une diminution des charges liée à une réduction de personnel.

A noter que le chiffre d’affaires du numéro 3 du mobile en Suisse avait également baissé de 10% en 2016, Xavier Niel et la direction s’étaient d’ailleurs attelés à réduire au maximum les coûts afin de maximiser la rentabilité. Ainsi les efforts d’internalisation, soit le coeur de métier de l’opérateur tout comme Free, ajouté une réduction de personnel de 6%, lui avait permis de faire des économies de 50 millions de francs suisses d’après le bras droit de Xavier Niel,Olivier Rosenfield, pour qui l’émission récente de 400 millions de francs suisses de dettes supplémentaires afin de faire remonter un dividende de 500 millions de francs à son actionnaire, n’avait «aucune conséquence sur la capacité de Salt à avancer sur ses investissements». Salt devrait d’ailleurs se lancer bientôt dans le fixe.