Fibrer 100% du territoire en 2025, une mission presque impossible aux yeux de Bouygues Telecom et Orange

Réponse à la sempiternelle question… dans huit ans.

Si le premier objectif du Plan Très Haut Débit est de couvrir en 2022 100% du territoire en très haut débit (dont 80% en fibre), le président Emmanuel Macron a ajouté à cela un deuxième jalon intermédiaire, le "bon" très haut débit à horizon 2020 grâce à un mix technologique ( 8 megabits par seconde). Mais depuis le 04 octobre un nouvel engagement gouvernemental ferme est venu se juxtaposer, à savoir celui de déployer la fibre optique sur 100% du territoire à l’horizon 2025.

Rédacteurs d’un jour dans les Echos, Gautier Picquet, président de Publicis Media et Antoine Noël cofondateur de Japet Medical Devices rapportent que les opérateurs hormis SFR semblent plutôt dubitatifs quant à la faisabilité de ce dernier objectif, préférant jouer la carte du réalisme. Ainsi d’après Stéphane Richard « 10 à 15 % du territoire devront être couverts par d’autres solutions : le satellite, la 4G fixe ou la montée en débit du cuivre. » Pour le directeur général adjoint de Bouygues Telecom, Didier Casas, même son de cloche : « il y aura toujours des endroits en France où la fibre n’arrivera pas avant longtemps, et même probablement jamais. »

Côté opérateurs, seul SFR semble donc aujourd’hui croire en la possibilité de fibrer 100% du territoire à l’horizon 2025 en solo ou en 2022 main dans la main avec Orange. Mais comme le rappelle les deux disrupteurs des Echos, « reste à savoir si le débat sera encore d’actualité dans huit ans. La 5G se profile, et avec cette nouvelle technologie, peut-être, une remise en cause de la pertinence de la fibre dans chaque foyer. »