La 4G fixe : beaucoup moins coûteuse que la fibre et plus rapide à déployer dans les zones reculées

La 4G fixe :  beaucoup moins coûteuse que la fibre et plus rapide à déployer dans les zones reculées

Pour Etienne Dugas, président de la FiRiP (Fédération industrielle des réseaux d’initiative publique) interrogé par Les Echos, la 4G fixe est la solution à privilégier pour déployer efficacement et dans des temps raisonnables afin d’assurer la couverture en haut débit de zones reculées.

Pour le président de la FiRiP, développer de la 4G fixe sur la bande de fréquences de 3,4Ghz permettrait de diviser par 10 les coûts de déploiement ainsi que les délais puisque dans beaucoup de cas il suffira d’utiliser du matériel déjà existant. Par ailleurs il souligne que le haut débit par satellite pourraient parfaitement venir compléter la 4G fixe. Seul problème le temps de latence qui empêche certains usages. Il est possible qu’avec l’expérimentation “Satellite for 5G” de l’agence spatiale européenne la latence devienne un mauvais souvenir.

Il s’est également exprimé sur les guerres intestines que se livrent les opérateurs pour être présents sur les Réseaux d’Initiative Publique (RIP) : “Il faut laisser la répartition initiale décidée entre Orange et SFR (90 %-10 %) et commencer par faire respecter les engagements pris dans ces agglomérations de taille moyenne ! ”.