Apple pèse désormais 256 milliards de dollars mais ses ventes d’iPhone sont en légère baisse

Apple pèse désormais 256 milliards de dollars mais ses ventes d’iPhone sont en légère baisse

Un chiffre d’affaires en hausse, des profits trimestriels aussi mais des ventes d’iPhone en repli, c’est ce qu’il faut retenir des résultats trimestriels publiés hier par la marque à la pomme.

50,76 millions d’iPhone écoulés de janvier à mars contre 51,19 millions en 2016 sur la même période soit une baisse de moins de 1% largement comblée par les recettes tirées de ces ventes qui grimpent de 1,2%, notamment suite à une hausse du prix moyen de l’appareil phare de la firme. Aux yeux de son PDG Tim Cook, cette baisse légère est notamment due à une kyrielle de consommateurs qui ont préféré prendre leur mal en patience et attendre la sortie du prochain iPhone en automne qui marquera les dix ans de l’iconique smartphone. Une autre explication est aussi avancée , celle du rendement des marques chinoises et leurs prix attractifs comme Huawei qui se place désormais à 5pts d’Apple avec 9,8% de part de marché et 34,2 millions d’appareils écoulés sur le premier trimestre. Sans oublier, le géant sud-coréen Samsung qui a repris du poil de la bête et a surtout récupéré sa première place en matière de ventes de smartphones sur le première trimestre. A noter que les ventes d’Apple en Chine ont baissé de 14%.

Le soleil semble toutefois au beau fixe chez Cupertino dont les résultats sont honorables, le groupe enregistre au premier trimestre un bénéfice net de 11,03 milliards de dollars, en hausse de presque 5% , son chiffre d’affaires grimpe lui de 4,6% pour atteindre presque 53 milliards de dollars, en deçà toutefois des prévisions des analystes. Que nenni, les liquidités d’Apple atteignent désormais 256,8 milliards de dollars soit environ le PIB du Chili.