Altice : le rejet de l’OPE sur SFR, confirmé en appel

Altice : le rejet de l’OPE sur SFR, confirmé en appel

Fin de l’histoire et Altice en sort perdant. La cour d’appel de Paris a en effet confirmé la décision de l’Autorité des marchés financiers (AMF) de rejeter l’offre publique d’échange d’Altice sur le solde de capital de SFR, a annoncé un porte-parole de ce dernier.

L’AMF avait avancé en octobre dernier comme explication principale de ce rejet exceptionnel que le projet du groupe visait la mise en place d’ « une rémunération du modèle Altice auprès de SFR Group et des principales filiales opérationnelles », soit un contrat de franchise et un système qui aurait favorisé la facturation de services d’Altice à SFR pour ensuite faire remonter du « cash » dans la maison mère. 

Altice n’avait visiblement pas donné assez de détails concernant les modalités de rémunération, "dont l’impact serait négatif et potentiellement significatif sur la fourchette de parité, qui se situe au point le plus bas des fourchettes de parité retenues par l’expert ", annonçait l’AMF.

Michel Combes, DG d’Alice s’était par la suite montré on ne peut plus « surpris » dans un entretien accordé à La Tribune : « L’AMF nous a demandé des précisions sur le niveau de la franchise, ce que nous avons fait. L’expert indépendant [le cabinet Accuracy, Ndlr], recommandé par l’AMF, a toujours considéré l’offre équitable. J’ai donc été stupéfait de voir l’AMF rejeter l’offre en arguant – ce qui est faux – que l’expert indépendant n’avait pas pu se positionner sur ses demandes ! »