THD dans les zones rurales : la fédération des industriels des RIP dit oui à la 4G fixe

THD dans les zones rurales : la fédération des industriels des RIP dit oui à la 4G fixe

Une alternative en l’attente du Graal.

Dans le cadre de la consultation publique de l’Arcep sur de nouvelles fréquences pour les territoires, les entreprises et la 5G, la fédération des industriels des RIP a dévoilé ses réponses aux questions posées par le régulateur. L’une de ses préconisations vise notamment le déploiement de la 4G (LTE) fixe à l’instar de la 4G Box de Bouygues Télécom. Et ce, même si les débits sont inférieurs à ceux de la fibre.

En effet, en attendant que les campagnes soient fibrées à 100% ce qui subsiste l’objectif prioritaire de la FIRIP, cette dernière souhaite que soit proposé des points d’accès alternatifs en très haut débit aux habitants des zones rurales et que la mobilisation des acteurs de l’aménagement numérique des territoires permette « de mettre en oeuvre rapidement de nouveaux outils, notamment pour l’aménagement numérique des territoires via les réseaux d’Initiative Publique (RIP) en technologie LTE. »

Plus précisément, la fédération estime dans un communiqué que « l’ouverture d’une ou plusieurs bandes de fréquences pour cet usage dédiées à la mise en place de réseaux d’accès à Internet en mode fixe est maintenant devenue indispensable en particulier pour les Territoires ruraux. En effet, même si la Fibre Optique pour tous demeure l’objectif des territoires, les détails de mise en œuvre créent une frustration forte des utilisateurs qui sera atténuée par la mise en œuvre de réseaux de transition aptes à répondre à une demande intermédiaire de Très Haut Débit. »

Avec la 4G Fixe, « la technologie radio sur des bandes fréquences dédiées peut en effet offrir des débits proches de 30 Mb/s descendants et plus de 3 Mb/s montants », note enfin la FIRIP.

Lancée le 6 janvier 2017, la consultation publique de l’Arcep a pris fin le 6 mars dernier. Ne reste plus qu’à attendre ses conclusions.