L’OPE d’Altice sur SFR bloquée par l’Autorité des marchés financiers

L’OPE d’Altice sur SFR bloquée par l’Autorité des marchés financiers

L’AMF, Autorité des Marchés Financiers, a bloqué le rachat de SFR par Altice comme le rapporte le Figaro. En effet, l’AMF juge que l’opération est "non conforme" et elle ne permet pas à Altice de lancer une nouvelle offre. Des précisions sur cette décision devraient être apportées dans la soirée. 

La réaction du directeur général d’Altice, Michel Combes, ne s’est pas faite attendre. Il estime que celle-ci est incompréhensible. Selon lui, l’AMF s’est prononcée sur les termes économiques de l’opération, ce qui correspond pour lui à "un changement de règle du jeu en plein milieu du gué. On envoie un signal d’imprévisibilité totale"

Il voit également dans cette décision une nuisance à l’image de la place financière de Paris. Il finit par annoncer qu’il exclut de relancer l’opération en modifiant les termes financiers. 

Les actions ordinaires A possèdent un seul droit de vote

Cette offre avait été dévoilé début septembre et proposait aux minoritaires de SFR, qui ont encore 22.25 % du capital, d’échanger leurs titres contre ceux d’Altice, à hauteur de 5 actions SFR contre 8 d’Altice de catégorie A.

Cette opération présentait donc une faible prime de 2 % par rapport aux cours antérieurs de SFR mais elle offrait une meilleure liquidité aux minoritaires qui passaient de SFR à actionnaire d’Altice. 

Cependant les actionnaires troqueraient un titre SFR dont l’actif est facilement compréhensible contre un titre Altice au profil risqué, comme le note Le Figaro.

Enfin, une autre raison peut être le changement de gouvernance opéré par Patrick Drahi à Altice en 2015. En effet, les actions ordinaires A possèdent un seul droit de vote pendant que les actions B en possèdent 25.