Suite aux manquements de Sequalum (SFR), le département des Hauts de Seine cède son réseau THD à un nouvel opérateur

Suite aux manquements de Sequalum (SFR), le département des Hauts de Seine cède son réseau THD à un nouvel opérateur

 
Les élus du Conseil départemental des Hauts-de-Seine ont voté ce jour, la cession du réseau THD Seine à une filiale de la société Covage. Cette dernière s’engage à poursuivre le développement du réseau THD Seine sans que cela n’engendre de conséquences pour les habitants, assurant ainsi une continuité de service dans l’esprit initial du projet THD Seine.
 
Rappel des faits Le 17 octobre 2014, le Département a prononcé la résiliation de la délégation de service public THD Seine, pour faute et aux torts exclusifs du Délégataire Sequalum (société membre du groupe Numericable-SFR), avec effet au 1er juillet 2015.
 
A partir de cette date, la Régie départementale THD Seine a repris l’exploitation et la maintenance du réseau et a assuré le maintien du service public sur les infrastructures construites par Sequalum.
En parallèle, le Département a lancé le 17 novembre 2014 un appel à candidature pour la cession du réseau THD Seine et a ouvert des négociations avec les différents candidats.
 
Le Département a retenu l’offre de la société Covage et l’Assemblée départementale a voté ce jour la cession du réseau THD Seine. 
 
Ainsi, Covage 92, filiale de la Société Covage créée pour la reprise et le développement du réseau THD Seine, s’est engagée à compléter les « zones pavillonnaires » laissées inachevées par Sequalum, à en développer de nouvelles si nécessaire, ainsi qu’à investir dans les éléments indispensables à l’utilisation du réseau par d’autres opérateurs (réseau de collecte, équipement actifs, etc.). 
 
Patrick Devedjian, Député et Président du Conseil départemental des Hauts-de-Seine, a expliqué qu’au « terme d’une procédure d’appel d’offres ouverte, nous sommes ravis d’être en mesure d’apporter les services très haut débit à nos concitoyens ainsi qu’aux entreprises et sites publics installés sur le territoire. En tant que 2ème département le plus peuplé d’Ile-de-France avec près de 1,6 million d’habitants, l’aménagement numérique constitue l’une de nos préoccupations majeures ».