CSA : Carole Bienaimé-Besse membre, malgré la polémique

CSA : Carole Bienaimé-Besse membre, malgré la polémique

Alors que nous vous annoncions, il y a quelques jours, que la nomination au CSA de Carole Bienaimé-Besse faisait polémique et était repoussée, depuis, celle-ci a été validée par le Sénat, comme le note Le Monde

Elle est donc la nouvelle membre du CSA, une semaine après Jean-François Mary, un autre nouvel entrant. Et pourtant, son arrivée n’était pas gagnée, puisqu’elle était prise dans une polémique concernant des impayés en tant que productrice.

Son nom a été validé par 32 voix pour et 23 abstentions

Un prestataire technique, un réalisateur puis un technicien ont fait circuler des décisions de justice en leur faveur, qui demandaient aux sociétés de Carole Bienaimé-Besse de régler des prestations ou des travaux. Ils ont donc tenté de mettre en avant le manque d’exemplarité et d’expérience de la candidate. 

Celle-ci a expliqué avoir dû liquider son entreprise début 2015, suite à une baisse d’activité. Elle a dénoncé une entreprise de "lobbying" visant à la déstabiliser. Cependant, "dans l’intervalle, des précautions ont été prises, le dossier a été complété" comme l’indique la présidente LR de la commission, Catherine Morin-Desailly. 

Son nom a finalement été validé par 32 voix pour et 23 abstentions, soit assez pour atteindre la majorité des trois cinquièmes des votes exprimés, qui est requise par le législateur. 

Carole Bienaimé-Besse a tenu à préciser qu’elle liquiderait ses sociétés et envisagerait de ne pas s’impliquer dans les travaux du CSA sur le secteur de la création, afin d’éviter tout conflit d’intérêts.