Le nombre de logements éligibles au FTTH a progressé de 38% en 1 an

Le nombre de logements éligibles au FTTH a progressé de 38% en 1 an

 
Le nombre de logements éligible au très haut débit progresse bien. C’est ce que montre l’observatoire du Très Haut Débit pour le 2eme trimestre 2016 publié par l’ARCEP. 11,1 millions de logements éligibles au très haut débit (réseaux en fibre optique de bout en bout et réseaux à terminaison en câble coaxial) et 15,1 millions de logements éligibles au très haut débit en incluant le VDSL2. À titre de comparaison le nombre de lignes principales du réseau de boucle locale en cuivre d’Orange est d’environ 30 millions.
 
 
Le nombre total de logements éligibles aux offres à très haut débit (supérieur ou égal à 30 Mbit/s) toutes technologies confondues, s’élevait au 30 juin 2016 à environ 15,1 millions de logements, dont 9,3 millions se situent en dehors des zones très denses. Il est important de signaler que certains de ces logements peuvent bénéficier de plusieurs accès au très haut débit : réseau à terminaison en câble coaxial, réseau en fibre optique de bout en bout (FTTH) ou réseau de cuivre (VDSL2).
 
Au sein de ces 15,1 millions de logements, 6 522 000 étaient éligibles aux offres à très haut débit en fibre optique jusqu’à l’abonné (FTTH), ce qui correspond à une hausse de 9 % en un trimestre et de 38 % en un an. Parmi ces logements, 2 742 000 sont situés en-dehors des zones très denses, et 919 000 sont éligibles via des réseaux d’initiative publique.
 
Le tableau suivant présente la répartition des prises en fonction de leur localisation géographique et de l’origine des financements, ainsi que leur taux de mutualisation :