Numéro 23 revient avec de nouveaux programmes après avoir risqué de ne plus exister fin juin

Numéro 23 revient avec de nouveaux programmes après avoir risqué de ne plus exister fin juin

Numéro 23 renaît après avoir risqué de ne plus exister avant l’été. Mais depuis, pour la chaîne de la diversité, il y a eu du changement et de la nouveauté avec la révélation de la grille des programmes pour la rentrée, comme l’annonce le Parisien.

Soupçonné d’avoir voulu spéculer lors de sa vente au groupe NextRadioTV (BFMTV, RMC), Numéro 23 a été sauvé de justesse fin mars par le Conseil d’État qui a annulé la décision du CSA qui était de retirer l’autorisation d’émettre à la chaîne à compter du 30 juin. Le CSA s’était par ailleurs exprimé sur ce revirement de situation et une commission d’enquête a été créé pour vérifier le respect des engagements de Numéro 23
 
Depuis, la chaîne de Pascal Houzelot a choisi NextRadioTV comme actionnaire minoritaire, qui détient 39 % du capital. Ceci permet à Numéro 23 de pouvoir réinvestir afin de pouvoir renforcer sa ligne éditoriale. Nathalie Drouaire, directrice des programmes de numéro 23 confie "à la rentrée de nouveaux formats mettront en avant la représentation de la société française dans toute sa diversité et les débats qui la traversent."
 
"Des personnalités issues de la diversité"
 
Ceci passera par du programme présidentiel avec "Menu Président", le week-end, courant septembre. Cette diffusion va permettre à la chaîne de s’inscrire dans les débats qui animeront la campagne pour l’année présidentielle. "En se déplaçant dans leur QG, Philippe Besson ira interroger les candidats sur les questions d’actualité et leur positionnement par rapport à la diversité."
 
Il y aura également l’émission des "Grandes Gueules", sur RMC chaque matin, qui deviendra "une émission quotidienne de télévision retransmise de 10h à 13h avec un nouveau plateau, un habillage Numéro 23. Alain Marschall et Olivier Truchot accueilleront des personnalités issues de la diversité comme intervenants récurrents".
 
Il y aura également un handicapé – reporteur, qui sera Bruno de Stabenrath, un ancien jet-setteur, acteur et scénariste qui est devenu tétraplégique. Il animait auparavant Rocking Chair sur la même chaîne. Dès septembre, il présentera et participera à "Faut pas pousser", un programme court de 10 minutes. Accompagné de Nadège Beausson-Diagne, ils iront tester des lieux afin d’évaluer leur accessibilité aux personnes en fauteuil roulant. "Une immersion drôle et touchante tout en abordant des sujets importants." 
 
Rediffusion de créations françaises et européennes
 
Il y aura également la saison 2 de "Liberté, Égalité, Diversité" avec un film ou téléfilm en prime time et un débat animé par Adile Fraquane, avec des thèmes comme l’autisme ou la lutte contre l’homophobie. 
 
Enfin, la fiction, et de qualité, avec "Racines", qui sera diffusée à 20h50 d’ici la fin de l’année. Il s’agit d’un remake de la série du même nom de 1977, qui retrace le parcours d’une famille d’esclaves sur trois générations. Il met en scène Forest Whitaker, Anna Paquin et Laurence Fishburne. 
 
Passera également, "Orange is the new black", qui a été achetée à Netflix, et qui raconte l’histoire vraie de Piper Kerman, rattrapée par son passé, où elle était incarcérée pour trafic de drogue, et qui va aujourd’hui se marier.
 
S’ajoute à cette liste la rediffusion de créations françaises et européennes comme "Yann Piat, chronique d’un assassinat" (le 30 août), mais aussi la mini-série sur une adolescente envoyée en centre de rééducation "3X Manon" prévue le 1er septembre.