L’acheteur des pylônes de Bouygues Télécom (FPS) réclame 61 millions d’euros à TDF

L’acheteur des pylônes de Bouygues Télécom (FPS) réclame 61 millions d’euros à TDF

FPS, qui a racheté les pylônes Bouygues Télécom, accuse TDF d’abus de position dominante. Et c’est ainsi que la société FPS vient de déposer plainte et réclame 61 millions d’euros de dommages.

TDF et FPS sont tous deux des entreprises qui proposent aux opérateurs d’héberger leurs antennes sur leurs pylônes. Mais FPS accuse TDF d’avoir abusé de sa position dominante au moyen de pratiques d’éviction et de verrouillage du marché.

Concrètement, TDF aurait fait signer aux opérateurs mobiles des contrats trop longs et aux possibilités de sortie trop restreintes. FPS avait déjà saisi l’Autorité de la concurrence en 2014. En 2015, le gendarme de la concurrence avait rendu sa conclusion : TDF était bien dominant avec 85% du marché (hors opérateurs) et était susceptible d’avoir abusé de cette position.

Mais à l’époque, TDF avait pris des engagements devant l’Autorité, répondant aux critiques et promettant des changements. Cette décision de l’Autorité de la concurrence n’indemnise cependant pas FPS du préjudice subI. C’est pourquoi, la société à saisi le tribunal de commerce espérant obtenir 61 millions d’euros.

Ironie de l’histoire, le FPS pourrait prochainement changer de propriétaire. Et l’un des candidats intéressé par le rachat n’est autre que TDF.

Source : BFM Business