Pour Stéphane Richard, si aucun accord n’est trouvé avant le 31 mars, « on renoncera » au mariage Orange/Bouygues

Pour Stéphane Richard, si aucun accord n’est trouvé avant le 31 mars, « on renoncera » au mariage Orange/Bouygues
 
Stéphane Richard essaie de faire pression dans les négociations entre les opérateurs télécoms pour le mariage Orange/Bouygues Télécom. C’est dans le cadre de son déplacement en Egypte, afin de rebaptiser sa filiale Mobinil en Orange Egypt, que le PDG d’Orange s’est exprimé, lundi, afin de donner une date limite aux discussions en cours :
 
« On travaille beaucoup, on est toujours dans le processus, les discussions avancent. C’est pas bouclé. On s’est fixé une dead-line à la fin du mois de mars. […] En principe, soit on trouve une issue d’ici le 31 mars et on annoncera quelque chose. Sinon, on renoncera. » avoue t’il au journal La Tribune.
 
Pour rappel, Martin Bouygues s’était également exprimé le mois dernier en souhaitant que les discussions concernant le rapprochement entre les deux opérateurs n’aillent pas au-delà du trimestre en cours.