Restructuration chez Salt : le bras droit de Xavier Niel critique les stratégies utilisées par l’ancien proriétaire d’Orange Suisse

Restructuration chez Salt : le bras droit de Xavier Niel critique les stratégies utilisées par l’ancien proriétaire d’Orange Suisse
 
Olivier Rosenfeld, bras droit de Xavier Niel et administrateur chez Iliad, incarne l’équipe chargée de la restructuration en cours chez l’opérateur suisse Salt, racheté à Orange en avril 2015 par la holding personnelle de Xavier Niel, NJJ Capital, pour un montant de 2,8 milliards de francs suisse (environ 2,55 milliards d’euros). Il s’exprime, dans le quotidien suisse Le Temps, sur les récentes révélations dans la presse au sujet des départs volontaires en cours chez l’opérateur. Olivier Rosenfeld explique notamment que cette situation est en partie due à la gestion d’Orange par le passé :
 
« Orange a essayé de se transformer selon des méthodes qui ne convenaient pas au marché suisse, mais peut-être davantage au marché espagnol. Il y a eu par exemple de la sous-traitance à outrance. Or une société télécom se base sur son réseau et son informatique. En particulier, dans un pays où la notion de qualité est primordiale, il est impensable de ne pas les maîtriser de bout en bout. Nous corrigeons cela. »
 
L’administrateur d’Iliad assure néanmoins que la nouvelle gestion qui est en train d’être mise en place va progressivement arranger les choses :
 
« La nouvelle gestion, plus directe, qui a une vision stratégique à long terme, se met en place, et cela libère des énergies et des talents. Auparavant, une grande partie des employés étaient chargés de contrôler ce que faisaient les sous-traitants. Quel gâchis ! Maintenant, nous encourageons les collaborateurs à travailler, à produire et à créer quelque chose dont ils sont fiers. […] Salt avait auparavant des contrats avec 41 agences de marketing, pour des campagnes, de la publicité, du sponsoring ou des événements. Nous avons réduit ce nombre à quatre. Lorsqu’il s’agit d’effectuer des traductions, nous avons les compétences en interne. »
 
Le bras droit de Xavier Niel ne nie pas que des nouveaux licenciements auront peut-être lieu, mais il insiste sur le fait qu’ « il y a un vrai un vrai mouvement d’embauche » concernant le cœur d’activité de l’opérateur : le développements des réseaux, de l’informatique et l’ouverture de nouveaux magasins.