L’ARCEP ne veut pas que Free, Orange, Bouygues et SFR ne se consacrent qu’à la 5G pour les objets connectés

L’ARCEP ne veut pas que Free, Orange, Bouygues et SFR ne se consacrent qu’à la 5G pour les objets connectés
 
C’est dans le cadre du MWC de Barcelone (qui se termine aujourd’hui), que le président de l’ARCEP, Sébastien Soriano, s’est exprimé afin d’avertir les opérateurs télécoms sur l’évolution attendue dans le domaine des objets connectés : « Il y a un risque que les acteurs du mobile ne préemptent l’internet des objets » rapporte le journal Les Echos.
 
En effet, les opérateurs sont accusés, de manière assez indirecte, de vouloir mettre des bâtons dans les roues de la concurrence en attendant l’émergence de la 5G. Face à cette situation, le gendarme des télécoms souhaite « garder le jeu ouvert et loyal » et son président d’affirmer que « l’internet des objets, ce n’est pas que la 5G ». Les technologies à disposition comme Sigfox et LoRa, sont deux réseaux LPWA (low power wide range) mais qui sont apparemment très critiqué par les opérateurs : « Ils répètent que notre réseau fonctionne mal, n’est pas bidirectionnel… C’est de la diffamation  ! Il y a deux mois, ils ont carrément acheté des mots-clés sur Google pour faire du “Sigfox bashing” » affirme Ludovic Le Moan, fondateur de Sigfox.
 
Orange, de son côté, affirme que « ces technologies défrichent le marché et peuvent tout à fait coexister avec des réseaux cellulaires »