La rivalité entre Xavier Niel et Martin Bouygues a pesé dans les négociations entre Orange et Bouygues

La rivalité entre Xavier Niel et Martin Bouygues a pesé dans les négociations entre Orange et Bouygues
 
Le monde des télécoms est aussi un monde d’ego, chacun veillant à la protection de ses intérêts en faisant attention aux différentes stratégies possibles du voisin. La rivalité entre Xavier Niel et Martin Bouygues en est un bon exemple. L’hebdomadaire l’Usine Nouvelle révèle quelques frasques de la relation entre les deux hommes, qui n’est pas vraiment au beau fixe : les deux concurrents se détestent. Niel avait d’ailleurs proposé 6 milliards d’euros, par personnes interposées, à Martin Bouygues pour le rachat de sa filiale Bouygues Télécom. Sa proposition avait été jugée « insultante » par ce dernier. Cela ne l’a pas empêché d’ensuite refuser les offres de Patrick Drahi qui offrait 7 à 10 milliards d’euros. Le but stratégique de Martin Bouygues avec Orange : obtenir une part du capital du leader historique (au prix de la récupération par la concurrence de certains de ses actifs), un élément qui est toujours en cours de négociation auprès des opérateurs.
 
Xavier Niel et Martin Bouygues se sont déjà critiqués de nombreuses fois par le passé par médias interposés, car Bouygues Télécom est l’un des opérateurs ayant le plus souffert de l’arrivée de Free. N’ayant plus vraiment la place de trublion des télécoms, Bouygues a perdu beaucoup de clients et depuis, les relations entre les deux hommes sont loin d’être au beau fixe. Le scénario du rachat entre Bouygues Télécom et Orange aurait probablement été différent si les relations entre les deux concurrents avaient été différentes.