Nokia dévisse en bourse après un accord avec Samsung

Nokia dévisse en bourse après un accord avec Samsung
 
 
Le groupe finlandais Nokia a eu beau gagner l’arbitrage pour violations de brevets hier, cela n’a, apparemment, fait qu’empirer les choses sur la situation financière de l’équipementier télécom. Un litige opposait ce dernier et Samsung concernant des licences utilisées par le groupe coréen dans le domaine de la téléphonie de 2014 à 2018. L’arbitrage, rendu hier, s’est exprimé en faveur de Nokia, mais les compensations financières s’élèveraient à 200 millions au lieu de 250 millions d’euros prévus initialement. Ce qui peut expliquer cette chute en bourse hier, où le titre a perdu près de 11 % de sa valeur à 5,83 euros :
 
« Une partie des investisseurs ont été déçus que Nokia n’obtienne pas plus que ce qu’Ericsson par exemple a obtenu » indique à l’AFP Kristian Tammela de Nordea Wealth Management.
 
Pour rappel, Nokia, actuellement en fusion avec Alcatel-Lucent, a tiré 1,55 milliard d’euros de revenus tirés des droits de propriété intellectuelle en 2015.