En cas de transfert du réseau de Bouygues vers Free, Maxime Lombardini évoquait un délai pouvant aller jusqu’à 2 ans

En cas de transfert du réseau de Bouygues vers Free, Maxime Lombardini évoquait un délai pouvant aller jusqu’à 2 ans

 
Pour le moment, Free ne s’est pas prononcé officiellement concernant le possible rapprochement de Bouygues Télécom avec Orange et surtout l’éventuel rachat du réseau mobile de Bouygues Télécom. La seule chose officiellement annoncée par Stéphane Richard est qu’Iliad a intégré les négociations à ce stade.
 
Mais pour autant, même si Free devait récupérer des licences et des antennes de Bouygues, le transfert du réseau ne serait pas immédiat. C’est ce qu’expliquait Maxime Lombardini, en 2014, lorsque Free avait déjà négocié la reprise d’une partie du réseau en cas de rachat de SFR Par Bouygues Télécom. Le Directeur Général de Free avait alors évoqué une période pouvant aller jusqu’à deux ans pour que l’accord arrive à son terme, que les fréquences soient libérées et que Free puissent disposer d’un réseau autonome. Et dans deux ans, ce sera 2018, soit la fourchette basse évoquée par l’ARCEP pour la fin totale de l’itinérance de Free sur le réseau d’Orange.
 
Concernant l’emploi, Maxime Lombardini avait évoqué de grandes possibilités d’embauches, car " Exploiter un réseau de 17 000 antennes ça demande plus de monde que d’exploiter 3000 antennes"
 
Aujourd’hui, les choses ont évolué puisque Free Mobile a beaucoup développé son réseau et compte 6000 antennes 3G, soit le double en 1 an et demi, et presque autant en 4G. Mais l’objectif de Free est toujours de disposer d’un réseau de 17 000 antennes sur son réseau 3G et autant à termes en 4G.