Maxime Lombardini : “vous aviez un Free, vous aurez un super-Free.”

Maxime Lombardini : “vous aviez un Free, vous aurez un super-Free.”

Au lendemain de l’annonce d’un accord avec Bouygues Télécom, Maxime Lombardini Directeur Général d’Iliad revient sur cette issue inattendue entre deux acteurs qui se font la guerre depuis de nombreuses années.

"Le monde des affaires, c’est autre chose que l’histoire que racontent les journalistes. Quand on arrive au point de rencontre, on se parle et on regarde ce qui est faisable."

Au coeur de cette négociation, un accord autour de la cession d’antennes mais également une rétribution de fréquences notamment une partie de fréquences 800 MHz, fréquences très importantes pour une exploitation 4G :

"Il y a une dimension fréquence en or dans l’accord. On a toutes les fréquences qu’il nous faut pour que Free soit autonome durablement."

Maxime Lombardini évoque une période pouvant aller jusqu’à deux ans pour que cet accord arrive à son terme, que les fréquences soient libérés et que Free puissent disposer d’un réseau autonome.

Concernant l’emploi, si des questions de suppressions d’emplois peuvent être évoqués entre Bouygues et SFR si un accord était trouvé, du côté d’Iliad, on évoque de grandes possibilités d’embauches :
 
 "Exploiter un réseau de 17 000 antennes ça demande plus de monde que d’exploiter 3000 antennes."

Plus de fréquences, un réseau lui permettant d’être autonome, Maxime Lombardini se réjouit des perspectives d’évolution de l’opérateur  : "vous aviez un Free, vous aurez un SuperFree. Vous avez un acteur qui a tout pour être autonome et agressif commercialement durablement."

Si un retour à trois opérateurs semble donc le scenario le plus probable pour 2014, Free promet de continuer de jouer son rôle de trublion des télécoms :

"Je ne pense pas que Xavier Niel, à 46 ans, va devenir un tenant du monopole…C’est juste inimaginable de rester à 12/13 millions d’abonnés et s’embourgeoiser." Si ces négociations arrivaient à termes, Free Mobile viserait 15/20/25 millions d’abonnes.

 

Source : BFM Business