Free, Vivendi, Bouygues Télécom : une stratégie visant à prendre le pouvoir chez Orange ?

Free, Vivendi, Bouygues Télécom : une stratégie visant à prendre le pouvoir chez Orange ?

Depuis l’annonce de discussions autour du rapprochement entre Orange et Bouygues Télécom, les spéculations vont bon train, pour savoir quels seraient les intérêts des acteurs en présence si les deux opérateurs devaient se marier.
Selon l’Obs, Martin Bouygues ne sera pas en position de faiblesse dans ce dossier, bien au contraire. Le patron du groupe Bouygues a mis pour condition que l’opération de rachat de Bouygues Télécom soit réglée essentiellement en titres, de façon à permettre à Bouygues d’entrer au capital d’Orange. Avec une valorisation de Bouygues Télécom de l’ordre de 10 milliards d’euros, Martin Bouygues pourrait ainsi devenir l’actionnaire principal du 1er opérateur télécom français, avec 25% du capital, contre 22% pour l’Etat. L’opération pourrait donc mener l’entrepreneur à prendre le pouvoir chez Orange.
 
Prendre le pouvoir chez Orange, c’est aussi ce que chercherait Vivendi. Ce dernier est devenu le principal actionnaire de Télécom Italia, un opérateur auquel s’intéresse également Orange. L’Obs assure que « Vincent Bolloré, le patron de Vivendi, a derrière la tête la même idée que Martin Bouygues : échanger cette participation contre des actions Orange, pour y prendre le pouvoir. »
 
Et toujours selon le l’Obs, la stratégie de Xavier Niel, qui a également racheté de nombreux titres Telecom Italia, est la même : « il veut contrecarrer le plan de Vincent Bolloré, et entrer lui aussi chez Orange »
 
Les prochains mois risquent donc d’être animés dans le secteurs des télécoms…