Free Mobile : Iliad « participera au processus » des enchères de la bande 700 MHz

Free Mobile : Iliad « participera au processus » des enchères de la bande 700 MHz

Malgré un contexte réglementaire plus contraignant pour les déploiements d’antennes mobiles (Loi Abeille, loi ALUR), le Groupe a réussi à accélérer le déploiement de son réseau mobile, avec plus de 800 nouveaux sites déployés sur le premier semestre 2015, contre 604 sites sur la même période en 2014. 

Conjointement à ce déploiement massif, le Groupe a poursuivi ses investissements dans l’extension de son cœur de réseau, de ses systèmes d’information et dans les liens d’interconnexion de ses sites mobiles.

Bande 700MHz : Free « participera aux processus » des enchères

Au 1er janvier 2015, le portefeuille de fréquence du Groupe s’est renforcé de 5MHz dans la bande de fréquences 1 800MHz, dans le cadre du processus de refarming définit par l’ARCEP (Décision du 16 décembre 2014). Ces fréquences ont fait l’objet d’une mise à disposition progressive au cours du premier semestre 2015 pour être disponibles sur l’intégralité du territoire métropolitain, à compter du 1er juillet 2015.

Le 30 juillet 2015, l’ARCEP a autorisé Orange et SFR à procéder au refarming de leurs fréquences 1 800MHz, ce qui devrait permettre de libérer au profit de Free Mobile 10 MHz dans cette bande au 25 mai 2016. Ces fréquences font l’objet d’une redevance annuelle.

De plus, une procédure de vente aux enchères de 30MHz (6 x 5MHz) dans la bande 700MHz sera organisée d’ici fin 2015. Le Groupe annonce qu’il « participera au processus ».

Pour rappel, le Gouvernement envisage d’attribuer aux opérateurs (Orange, SFR-Numericable, Bouygues Télécom et Free Mobile) de nouvelles bandes de fréquences basses, comme la bande 700 MHz jusqu’alors utilisées par les services de télévision par voie hertzienne (TNT).

C’est l’ARCEP (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) qui a été chargée de préparer les modalités d’attribution et d’usage des fréquences 700 MHz aux opérateurs. Ces fréquences seront libérées progressivement entre avril 2016 et juin 2019.

Les licences de services de radio-communication mobile sont payantes et seront attribuées selon un système d’enchères organisé par l’État. Le prix de départ de l’enchère de chacun des six blocs de fréquences 700 MHz devrait s’établir à 416 millions d’euros, soit un total de près de 2,5 milliards d’euros pour l’ensemble de la bande.

-   Pour découvrir les résultats de Free Mobile au 2ème trimestre 2015 (+ 400 000 nouveaux abonnés).

-   Pour les résultats de Free au 2ème trimestre 2015, rendez-vous ici (+46 000 nouveaux abonnés).