Depuis le 1 juillet, Free Mobile est autorisé à utiliser les fréquences 1800MHz sur tout le territoire métropolitain

Depuis le 1 juillet, Free Mobile est autorisé à utiliser les fréquences 1800MHz sur tout le territoire métropolitain

En décembre 2014, l’ARCEP a attribué une autorisation d’utilisation de fréquences de 5 MHz duplex dans la bande 1800 MHz à Free Mobile. L’instruction de cette demande a été effectuée dans le cadre des orientations publiées le 12 mars 2013 par l’Autorité concernant l’introduction de la neutralité technologique dans la bande 1800 MHz, historiquement utilisée par les réseaux 2G.

Ces orientations visaient notamment à assurer une répartition équilibrée, entre les quatre opérateurs mobiles 4G, des fréquences de la bande, grâce à des restitutions de fréquences de la part d’Orange, SFR et Bouygues Telecom au bénéfice de la société Free Mobile, dernier entrant sur le marché. In fine, 15 MHz duplex ont été attribués dans cette bande à Free Mobile. 

Cette décision a autorisé Free Mobile à utiliser 5 MHz duplex à partir du 1er janvier 2015, sur tout le territoire métropolitain sauf dans les trois agglomérations mentionnées ci-dessous ;

-  à partir du 1er avril 2015, à Marseille ;

-  à partir du 1er juillet 2015, à Nice et Paris.

Depuis le 1er juillet, Free Mobile peut donc les utiliser sur l’ensemble du territoire métropolitain. Maxime Lombardini, le Directeur Général du Groupe Iliad, nous avait précisé lors de la dernière convention annuelle de la communauté Free, que l’opérateur « déployait actuellement les fréquences 1800 MHz, et attendait également les 5 MHz d’Orange et les 5 MHz de Numéricable-SFR ».

L’utilisation la plus évidente pour ces fréquences est bien sûr, comme pour Bouygues Télécom, d’améliorer la couverture 4G (puisque celles-ci portent plus loin que la fréquence 2600 MHz). Par ailleurs, en novembre 2014, l’ARCEP autorisait Free Mobile à utiliser des fréquences de la bande 1800 MHz pour mener des expérimentations techniques en technologie LTE Advanced (4G+). Cette expérimentation, menée dans la commune de Petit Quevilly en Seine-Maritime, permettait ainsi à Free Mobile d’évaluer la fonction d’agrégation de porteuses en utilisant conjointement la bande 1800 MHz et la bande 2600 MHz qu’il exploite déjà pour fournir des services 4G.

Il semblerait donc logique qu’avec les 1800 MHz, Free Mobile étende la 4G+ à toute la France (là où son réseau 4G est présent). Pourtant avec seulement 5 MHz, la 4G+ n’aura pas un gros impact sur les débits proposés par Free Mobile. En effet, en 4G, Free Mobile dispose déjà, avec Orange, du meilleur débit maximum théorique, à 150 Mbit/s. En 4G+, ce débit passera à 187,5 Mbit/s, soit seulement 37,5 Mbit/s supplémentaires. 

A noter, lors de convention annuelle de la communauté Free, nous avons récolté de nombreuses informations. Parmi celles-ci figurait une excellente nouvelle pour ceux qui sont en possession d’un iPhone 5 et qui aimeraient profiter des avantages de la 4G de Free Mobile. A cette occasion, l’opérateur nous a annoncé que les abonnés Free Mobile équipés de ce smartphone pourront profiter de la 4G grâce à l’utilisation de la bande 1800 MHz. Par ricochet, ils bénéficieront de 20 Go de data lorsque l’opérateur mettra à jour sa base de données de smartphones compatibles avec son réseau 4G.